Steve Lukather: Transition

Voici l’un des meilleurs crus de ce début d’année! En effet, le guitariste de Toto nous a encore servi un album plein de raffinements et de prouesses techniques qui ravira ses fans.

On ne présente plus l’homme au cinq Grammy. Steve Lukather connu le succès au devant de la scène avec sa fabuleuse carrière dans Toto, mais aussi plus discrètement au travers de son travail en tant que musicien de studio sur les albums de Michael Jackson dans les années 80 aux cotés de ses amis de Toto. Il a depuis quelques années affirmé davantage sa personnalité en faisant des albums solo. Bien entendu, le succès de ceux-ci restera plus restreint (et on peut le regretter à leur écoute). Néanmoins, Steve nous emmène dans un univers bien à lui et nous impressionne toujours plus au fur et à mesure des années par son jeu et ce son qu’il a développé.

La particularité de Steve Lukather est qu’il est extrêmement versatile. Il sait faire tout ce qu’il veut avec son instrument sans fioritures et va droit au but. On remarquera encore la qualité de son jeu sur ce disque superbe. Une pallette de sons tantôt heavy sur certaines parties, tantôt doux comme sur Right The Wrong où il caresse les cordes de façon subtile. Il y a aussi de fabuleux riffs comme dans par exemple Transition qui offre de très belles réparties entre la guitare et le clavier.

On remarque aussi que bien que ce ne soit pas un disque de Toto, on reconnait de suite ce style qui a fait la gloire du groupe. Des balades aux mélodies travaillées, des tempos souvent lents, des refrains qui restent dans votre tête dès la première écoute. Enfin, des solos parfaits! Steve Lukather n’a vraiment aucune leçon à recevoir quant à son jeu et ce son incroyable qu’il renouvelle sans cesse! Chaque note est dosée parfaitement et sublime ces morceaux tous plus réussis les uns que les autres.

Notez bien entendu la présence de grands noms comme les batteurs Gregg Bissonette, Chad Smith, Lenny Castro ou Eric Valentine. Ainsi que le bassiste Nathan East, proche collaborateur d’Eric Clapton.

Dans Transition, Steve a aussi voulu mettre en avant son ressenti face aux épreuves de la vie qu’il a dû affronter. Il parle aussi du fait qu’il a enfin vu la lumière au bout du tunnel et reprit goût à la vie depuis qu’il est devenu «clean» il y a de cela 3 ans. Dans Right The Wrong, Il a aussi ce regard critique face à la société aliénée. Cette catégorie de gens devenue totalement dépendante face aux nouvelles technologies. Ces «amis» qui n’existent dans notre vie que par l’intermédiaire de Facebook et que l’on ne verra jamais.

La conclusion de l’album est particulière. Steve a choisi de rendre hommage à sa mère décédée en 2010 et nous interprète «Smile». Une chanson composée à l’origine par Charlie Chaplin pour le film Les Temps Modernes et dont le thème vous rappelera certainement beaucoup de choses tant elle a été reprise à de nombreuse occasions par des artistes de jazz et d’autres styles.

Vous l’aurez compris, Transition est un album à découvrir absolument pour tous les amoureux de la musique. Fait par l’un des plus grands guitaristes et compositeurs de notre époque.

Christophe Pauly
A propos Christophe Pauly 484 Articles
Journaliste et photographe du Suricate Magazine

1 Rétrolien / Ping

  1. Toto: 35th Anniversary Tour: Live in Poland • Le Suricate Magazine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.