Sisters Of Suffocation : Brutal Queen

Voici un groupe qui respire la joie, le bonheur et les pâquerettes en ce doux mois de mai.

Elles nous viennent du pays de la tulipe, Sisters of Suffocation nous proposent leur premier Ep intitulé Brutal Queen.

Alors, je vais cesser de me payer votre tête car, à la vue de la pochette, vous comprendrez aisément qu’on est loin du pays de Candy et que ce disque va pulvériser nos tympans.

En effet, côté illustration, les hollandaises nous ont fait le printemps version désolation et cataclysme avec ce dessin représentant le désormais célèbre Sphinx Tête de Mort (ce papillon que l’on connait bien grâce au film du Silence des Agneaux) en train de butiner joyeusement dans un décor floral des plus morbides.

sisters2

Vous l’aurez compris, derrière leurs frimousses sympathiques, les Sisters Of Suffocation sont en fait un groupe de Death Metal des plus virulent.

Côté line-up, on retrouve Els Prins au chant, Simone Van Straten à la guitare, Amber De Buijzer à la batterie et Puck Wildschut à la basse.

Autant être sincère, pour les non avertis, passez votre chemin, car on a là du pur jus ! Pour les autres, ceux et celles qui ont fait du metal extrême leur religion, vous allez être plus que séduits !

sisters1

Il suffit de se renseigner un minimum pour savoir que cette formation originaire d’Eindhoven a clairement marqué son territoire dans le domaine du metal extrême en conquérant les différentes scènes depuis sa création en 2014. Le groupe a donc bâti une solide réputation en live et c’est donc logiquement que les quatre filles gravèrent leurs compositions sur ce premier EP Brutal Queen.

Enregistré à Anvers, le disque dispose d’une très bonne production et les quatre enragées hollandaises nous captivent du début à la fin de celui-ci avec des compositions et une technique de très haut vol.

Sisters Of Suffocation n’est pas un groupe qui essaie de faire quelque chose de ressemblant à ce qui se fait. Elles imposent leur rage et leur puissance au travers de ces cinq titres, punissant ainsi nos pauvres âmes perdues de leur musique noire et dévastatrice.

 

Le groupe est vraiment impressionnant de par la qualité de leur jeu mais aussi la prestation vocale de Els Prins qui semble autant à l’aise dans les graves que les aigus.

On remarque aussi les différentes influences au sein du groupe. Ainsi la batteuse Amber De Buijzer se déchaîne autant sur des blasts fulgurants que sur des rythmiques avec un peu plus de groove. Quant à la guitariste Simone Van Straten et la bassiste Puck Wildschut, elles démontrent ici la qualité de leur jeu avec des riffs tantôt rapides et dévastateurs, tantôt des mélodies mélancoliques qui renforcent la noirceur des compositions.

Les Sisters Of Suffocation frappent fort en mettant la barre très haut dans ces cinq compositions redoutables.

Brutal Queen est un disque qui contribuera à briser les barrières un peu trop machistes dans ce style de metal et que je vous conseille vivement.

Pour plus d’infos sur le groupe, rendez-vous sur leur page Facebook en cliquant ici.

Christophe Pauly
A propos Christophe Pauly 485 Articles
Journaliste et photographe du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.