Rockstar Frame : Bullet For Birthday

Une fois n’est pas coutume, c’est sur un groupe italien que nous allons nous pencher aujourd’hui. Non, ce n’est pas une formation qui nous sert du Ramazzotti réchauffé au micro-onde.

Ce que l’on va vous servir aujourd’hui, c’est Rockstar Frame, du rock pur et dur qui pourrait d’ailleurs nous faire penser à un groupe sorti de L.A. plutôt que du pays en forme de botte.

Rockstar Frame est composé de la chanteuse Faith, du guitariste Morris Steel, du bassiste Andy Di Bella et du batteur Max Klein.

Et ce dernier a un rôle fondamental dans ce groupe puisque c’est lui qui le créa en 2012 dans des circonstances un peu particulières.

A la suite d’un malheureux évènement il y a 10 ans, Max fut plongé dans le coma pendant de longs mois. A son réveil, celui-ci ne savait plus parler, écrire ou jouer de la batterie, son instrument de prédilection. Il dut donc faire un énorme travail personnel pour retrouver ses capacités. Et c’est alors que lui vint l’idée de fonder ce groupe. Rockstar Frame, c’est plus qu’un projet musical, une revanche sur la vie.

En 2015, ils avaient déjà sorti Rock N’ Roll Mafia, un premier album salué par la critique qui prouvait que non seulement Max était bel et bien de retour, mais aussi que son groupe avait tout ce qu’il fallait pour nous plaire.

Les cinq ne cachent pas leur influences hard rock très présentes dans leur musique. Mais Rockstar Frame, c’est avant tout un groupe qui assure et envoie dans les cordes dès le début de ce nouvel album intitulé Bullet For Birthday.

Et l’enthousiasme ne se fait pas attendre avec I Want More qui ouvre le disque. Un son énorme, des riffs efficaces et une voix déterminée, le ton est donné et on devine déjà qu’on va en prendre plein les tympans. Chacun délivre le meilleur de lui-même, à commencer par le guitariste Morris Steel qui nous sert de beaux solos tout au long de l’album.

On continue sur notre lancée avec Ready To Cry (Kick ur ass). Efficace à souhait et très entrainant, c’est là un morceau phare de l’album. A noter le jeu du clavier qui s’est muté ici en orgue Hammond qui sublime le morceau et le jeu de batterie qui propose beaucoup de variations intéressantes. Le final de Faith rappelle aussi les bons vieux morceaux du genre qui étaient souvent ponctués de la sorte par le chanteur du groupe.

On se repose un peu avec Here I Am, une balade tendre, une guitare aérée et un titre qui finalement nous fait du bien après le déluge des premiers morceaux.

Ensuite, Goodbye Tonight, un morceau plus orchestré et qui a une couleur différente de ce à quoi on avait eu droit.

Dark Necessities, le morceau qui a sans doute la plus belle introduction. On est directement pris par ce riff qui tourne et fait monter la tension au fur et à mesure des secondes qui s’écoulent. Là encore, du pur rock comme on l’aime.

Un peu plus tard, on est surpris par cette reprise du Clair de Lune de Debussy. Une façon de respirer et profiter d’un moment de poésie bien appréciable.

On recommence en douceur avec Healing Song, une power balade qui a presque des allures gospel par moment avec ce talent vocal indéniable que possède la chanteuse Faith.

On enchaîne avec l’infernal Love Calamity et ses riffs très catchy. Puis Secret qui est sans doute le morceau le plus heavy de l’album.

On conclut en beauté avec Sometimes I Feel, une chanson empreinte d’émotion et qui clot parfaitement ce disque très réussi des Rockstar Frame.

Avec Bullet For Birthday, ces cinq musiciens de talent nous proposent là un disque truffé de chansons très bien écrites et interprétées qui ne manqueront pas de plaire aux fans du genre.

Note : 8/10

Pour plus d’infos, consultez le site du groupe en cliquant ici.

Christophe Pauly
A propos Christophe Pauly 485 Articles
Journaliste et photographe du Suricate Magazine