Punta Sacra: mer, mères et résistance

Punta Sacra
de Francesca Mazzoleni
Documentaire
Présenté dans le cadre du Festival Cinemamed

Présenté dans le cadre de la 20ème édition du festival Cinemamed, festival du cinéma méditerranéen de Bruxelles, Punta Sacra de la réalisatrice Francesca Mazzoleni est un documentaire italien qui nous interroge sur le rapport à la terre et la capacité de résilience d’une communauté face à une machine administrative toute puissante.

En bordure de Rome, à l’embouchure du Tibre, le petit quartier d’Idroscalo di Ostia, avance librement dans la mer. Ses habitantes, telles que Franca et ses filles, en portent les histoires, avec la force naturelle des lieux. Cette pointe sacrée devient le théâtre de la résistance d’une communauté qui exprime son droit à vivre sur ses terres.

Une autre perspective

Punta Sacra, c’est d’abord une manière de filmer cette étroite bande de terre qui se jette dans une mer qui semble vouloir l’engloutir à chaque marée. Des prises de vue d’une grande simplicité et d’une grande beauté, un travail sur la photographie magnifique, mais également une certaine pudeur et un sens de la discrétion qui laisse la caméra s’effacer au profit des protagonistes du récit. Les personnages de ce récit sont d’ailleurs la deuxième découverte de ce documentaire : des femmes fortes et engagées, qui malgré les difficultés quotidiennes n’ont pas perdu le sens des valeurs et surtout le sens de la communauté. Une communauté qui s’interroge face à son avenir, des mères qui se soucient de l’avenir de leurs enfants, et des adolescents qui hésitent entre départ et résistance.

Car à travers ces tranches de vie capturées par la caméra de Francesca Mazzoleni, ce sont les questions de l’aménagement urbain, de la spéculation immobilière mais aussi de l’attachement à une terre qui ne nous appartient pas légalement mais sentimentalement qui ressortent.

Punta Sacra navigue entre désolation face à l’absence de perspectives légales et espoir face à la vitalité de cette communauté qui malgré les difficultés est sans doute plus soudée que bien d’autres citoyens vivant dans une situation plus confortable. C’est un magnifique exemple de cinéma du réel qui devrait ravir les amateurs du genre.

A propos Vincent Penninckx 228 Articles
Journaliste - Responsable BD du Suricate Magazine