Miss Rabbit : Tales From The Burrow

Voici Miss Rabbit, un groupe de pur rock n’ roll venu de Buchs en Suisse qui va vous filer la patate. Le groupe a sorti son second album cette année intitulé Tales From The Burrow et c’est un pur régal.

Tout commence en 2010, lors d’une soirée bien arrosée entre filles. Quatre copines qui partagent la passion du rock décident de former un groupe de reprises et vont ainsi se faire une réputation dans le canton de Saint-Gall.

Le temps passe, le line-up change et les envies également. Le groupe décide de prendre son envol et de composer cette fois sa propre musique, les Miss Rabbit sont nés.

Composé de Angela Willi au chant, Melanie Curiger à la guitare et chœur, Fabienne Vuriger à la basse, Roger Köppel à la guitare et Thomas Frei à la batterie, les Miss Rabbit n’ont pas froid aux yeux et nous offrent un rock aux influences très reconnaissables. Leur morceaux rappellent bien des noms comme Juliette Lewis en passant par Offspring, Iggy Pop, Nirvana ou Hole.

Le groupe avait déjà démontré tout son talent sur le premier album éponyme. Ce nouvel opus n’est pas pour nous déplaire.

Le jeu de guitare est précis, la rythmique très soutenue et on plonge de suite dans cet univers qui nous remémore les années 80 et 90, cette période phare du rock alternatif qui nous manque. Le duo vocal Angela et Melanie fonctionne à merveille et on prend beaucoup de plaisir à écouter ces compositions très efficaces.

Le son est très propre et cependant a gardé sa part d’authenticité. Chacun a sa place au niveau du mixage, on entend très distinctement chaque instrument et la basse n’est pas mise en reste. Il y a d’ailleurs différents break très bien placés comme dans Disaffection ou l’introduction de Welcome qui fait penser à ces intros bien crades de Nirvana. On sent que le groupe a acquis une solide expérience sur scène. Tout est parfaitement en place et l’ensemble du groupe se complète parfaitement.

Miss Rabbit a aussi cette faculté de nous servir des riffs qui nous collent à la peau et qui sont facilement mémorisables. Les titres sont en général assez courts et conservent ainsi cette pêche du début à la fin.

On retrouve aussi des atmosphères particulières par endroits comme le début du planant Moonlight.

Un style direct qui frappe où il faut, un savoir-faire évident, des compositions de qualité. Les Miss Rabbit ont tout pour plaire et comptent bien conquérir d’autres lieux à travers l’Europe dans les prochains temps.

Pour plus d’infos sur les Miss Rabbit, rendez-vous sur leur site en cliquant ici.

Christophe Pauly
A propos Christophe Pauly 485 Articles
Journaliste et photographe du Suricate Magazine