Puppylove de Delphine Lehericey

puppylove affiche

Puppylove

de Delphine Lehericey

Drame

Avec Solène Rigot, Audrey Bastien, Vincent Perez, Jan Hammenecker, Martin Nissen

Sorti le 7 mai 2014

Critique :

Diane est une jeune adolescente en transition : plus vraiment une enfant, pas encore une femme, elle se cherche. Elle voudrait découvrir le désir et la sexualité. Pourtant certaines inhibitions liées à son âge l’empêchent de réellement passer à l’acte. C’est alors qu’elle va rencontrer Julia, sa nouvelle voisine anglaise, beaucoup plus mature et libérée. À ses côtés, Diane va vivre des événements bouleversants qui, elle l’espère, vont la mener à l’âge adulte.

Le film s’adresse directement aux adolescents et surtout aux filles. On y retrouve un côté pédagogique. D’abord par l’identification aux personnages. Surtout à Diane qui ne connaît pas encore ses limites et se jette parfois à corps perdu dans des situations douteuses. Son histoire, ça pourrait être celle de n’importe quel adolescent que nous sommes, avons été ou deviendrons bientôt. C’est sans doute la raison pour laquelle elle est si attachante. Chacun y reconnaît des parties de soi.

Ensuite, le film parle de la vie avec ses bonheurs et ses malheurs, des relations sociales et des influences que certaines personnes peuvent avoir sur d’autres. En ce sens, il est une véritable petite leçon de vie.

Composée spécialement pour le film, la bande originale du groupe belge Soldout donne au film une ambiance particulière. La musique est électronique avec des accents un peu plus pop. C’est une grande réussite. Durant tout le film nos oreilles se réjouissent de leurs morceaux.

La seule note négative est le côté relativement « prévu » de certaines scènes ou de certains dénouements. Il est vrai l’histoire de Diane ne pouvait offrir mille et une possibilités de récits, mais c’est un petit peu décevant pour l’intrigue finale. Heureusement, le film en reste pour le moins très bien.

Différent et bien pensé, c’est à voir ! Et en tout cas pour y (re)découvrir Solène Rigot, jeune actrice qui avait notamment joué dans 17 filles et qui interprète remarquablement son rôle d’adolescente fragile et en même temps curieuse.

Cliquez ici pour l’interview de Soldout, pour la bande originale du film

Mathilde Schmit
A propos Mathilde Schmit 35 Articles
Journaliste

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.