Prince des ténèbres de Rachel Caine

auteur : Rachel Caine
édition : J’ai Lu
sortie : juin 2017
genre : roman

Benvolio Montague est l’aîné du nom mais se doit de protéger son jeune et inconstant cousin Roméo, héritier de la famille dans laquelle celle-ci cristallise tous ses espoirs. Le jour, il tente de sauver l’honneur de sa famille, en répondant aux insultes de leurs ennemis mortels les Capulet, par le fil de l’épée. Une guerre entre les deux familles fait rage depuis de nombreuses années et les querelles incessantes finissent très souvent dans un bain de sang. La nuit, Benvolio est le Prince des ténèbres, lavant les affronts de la journée en volant les responsables la nuit.

Roméo, cet écervelé amoureux fou de Rosaline Capulet qu’il n’a pourtant aperçue que de loin, avoue lui avoir envoyé des lettres d’amour signées de sa main qui plus est. Pour sauver l’honneur de sa famille, Benvolio revêt ses habits gris sombres et se met en quête des lettres en entrant par effraction dans la chambre de Rosaline. Lorsqu’il la revoit – elle  lui avait sauvé la vie quelques jours plus tôt en ne donnant pas l’alerte alors qu’il rôdait dans la maison sous le masque –, il  se rend compte que l’inclination qu’il avait éprouvée pour elle n’était pas passagère.

Quelques temps plus tard suite à une dénonciation, Tomasso, le petit ami de Mercutio, est pendu en place publique et devant des dizaines de témoins dont Benvolio et  Roméo, incapables d’intervenir en faveur de leur meilleur ami sous peine de se faire occire dans la foulée. Fou de douleur, Mercutio est persuadé que c’est Rosaline, pourtant promise au couvent qui est responsable. Il décide alors de consulter une sorcière et profère une sombre et funeste malédiction qui touchera les deux maisons. Les évènements vont alors se précipiter à un rythme effréné qui finirait par anéantir les deux maisons si le sortilège n’était pas brisé.

« Deux familles, égales en noblesse,
Dans la belle Vérone, où nous plaçons notre scène,
Sont entraînées par d’anciennes rancunes à des rixes nouvelles (…) » *

Qui ne connaît pas l’histoire intemporelle et tragique de Roméo et Juliette ? Et si cet amour, qui a inspiré tant de poètes et d’amoureux depuis sa création vers 1595, était le fruit d’une sombre malédiction ? L’histoire que l’on connaît en serait certainement bouleversée irrémédiablement et prendrait une tournure tout à fait différente jetant un éclairage nouveau sur cette idylle.

En choisissant de raconter un récit annexe et en donnant le premier rôle à des personnages qui restèrent secondaires chez Shakespeare, Rachel Caine réussit l’exploit de réactualiser et d’étoffer cette pièce que l’on pensait figée, gravée dans la pierre pour l’éternité, pratiquement intouchable sans risquer de se faire taxer de sacrilège. Tout en respectant le contexte historique, le ton et la trame de Shakespeare, elle développe tout un pan du récit qui n’avait pas été exploité pour l’enrichir et la magnifier.

Prince des ténèbres est une belle réussite et si vous appréciez particulièrement les pièces de théâtre de l’époque élisabéthaine, ainsi que toute la magie et les complots obscurs qui les entourent, ce livre est fait pour vous !

* W. SHAKESPEARE, Roméo et Juliette, Editions Maxi-Livres, France, 2004, p.23.

Daphné Troniseck
A propos Daphné Troniseck 250 Articles
Journaliste du Suricate Magazine