Pianist’s Corner : un lieu de musique, de rencontres, de partage

Situé dans un appartement à côté de la place Stéphanie, Pianist’s Corner est un espace de création musicale et une salle de concerts, où on vit la musique de manière intime et directe. Un contexte à la fois professionnel et chaleureux où plonger entièrement dans la musique live.

Dans la réalité culturelle bruxelloise, comme dans celle d’autres capitales européennes, les événements artistiques professionnels accueillis dans des habitations privées prennent de plus en plus place. Bien que les raisons de cette tendance renvoient souvent à des obstacles en grande partie pratico-pratiques (difficultés à trouver un lieu où présenter son travail artistique, complications administratives et financières, entre autres), les spectacles en appartement sont animés par la forte nécessité de reconnecter l’artiste et le spectateur. Qu’il s’agisse de théâtre, d’ateliers d’écriture ou de concerts, ce type d’initiatives restituent à l’art sa dimension intime. A l’aide de cet échange avec Umut Vicdan, je voudrais vous présenter le projet Pianist’s Corner qui propose une remarquable programmation et qui est, à mon avis, un parfait exemple de lieu privé où la musique devient un pont entre ceux qui la créent et ceux qui la reçoivent.

Qui est à l’origine de ce projet ?

A l’origine de Pianist’s Corner il y a moi, Umut et ma collègue Petra Koprivec. Je suis arrivé à Bruxelles il y a dix ans pour étudier au conservatoire de Bruxelles où j’ai terminé un master en piano et puis j’ai suivi un master en gestion culturelle à l’ULB. Depuis 3 ans je travaille en tant qu’indépendant et j’ai créé ma marque UVmusic, une boîte au travers de laquelle je propose des cours de piano, de musique, de MAO (musique assistée par ordi), des enregistrements audiovisuels et de service d’accompagnement d’artiste. Petra aussi, elle a étudié au conservatoire et travaille comme indépendante. Nous sommes devenus amis et puis, cette année, on est devenu collègues.

Quelle a été l’étincelle pour réaliser Pianist’s corner ?

Ce projet naît d’une envie de partager avec les autres, de créer une communauté, un lieu d’échanges artistiques. Tu vois, il y a cette image du musicien toujours dans sa salle de répet, seul. Je voulais sortir de ce cadre et créer aussi des opportunités, des occasions pour et avec d’autres artistes.

Quand j’ai fini le conservatoire je me suis rendu compte que je ne voulais pas nécessairement suivre une carrière en tant que pianiste. Je sentais le besoin de me diversifier et j’ai décidé d’acquérir des compétences plus concrètes et connaitre le fonctionnement de l’industrie culturelle. Pendant mon master en gestion j’ai commencé à nourrir cette idée d’avoir un lieu pour travailler mais aussi pour organiser des concerts. J’ai cherché un lieu ici à Bruxelles, ce qui n’a pas été simple. J’ai cherché et visité des lieux pendant un an. Je me suis rendu compte que tout seul ça aurait été difficile.

A ce moment-là Petra organisait des petits concerts chez elle, ce n’était pas encore dans un contexte officiel mais elle avait déjà commencé à mettre en place cette idée de house concerts. Moi, j’avais été voir les concerts organisés chez elle et je trouvais le concept très intéressant. Le lieu – qui est maintenant devenu Pianist’s Corner– est génial, un appartement qui a l’avantage extraordinaire d’être isolé : on peut y faire de la musique h24 et on n’a aucun souci à organiser des événements qui commencent même à 21h, aucun problème de bruit. En plus elle a un super piano, un Shigeru Kawai ! L’appartement est juste à côté de place Stéphanie et puis Pianist’s corner se trouve dans un lieu que l’on appelle « Pianist’s street » (il y a même un documentaire sur ça). Juste à côté il y a plein d’autres musiciens qui vivent, c’est une zone assez inspirante.

L’été passé j’ai eu une illumination et à partir de septembre 2019 on a commencé à travailler sur ce projet. Depuis novembre on a organisé 11 concerts, on a eu des retours très positifs ! Malheureusement pour l’instant on a annulé vu la situation avec le coronavirus mais on reprendra dès que possible. On a organisé aussi pas mal de sessions d’enregistrement, on a investi énormément (et on n’a pas encore de profit) mais on a créé un lieu qui fonctionne !

Et cela fonctionne comment ?

Pianist’s Corner accueille environ trente personnes tous les samedis, dans un lieu plein de charme. Je n’aie pas le son sec des studios d’enregistrement et le noir tout autour. Comme je dis quand je fais le discours d’introduction avant les concerts, notre espace offre la possibilité aux musiciens et aux spectateurs d’être le plus proche possible et de partager réellement et intimement la musique. Nous proposons des tarifs très corrects et le 75% de la vente des entrées est pour les artistes. Nous créons aussi une plateforme en ligne qui permet de profiter d’extraits des concerts.

Qui sont les artistes invités ?

On a eu la chance d’avoir des artistes réputés comme Eliane Reyes et Roby Lakatos, mais aussi de créer une plateforme pour les jeunes artistes qui ont besoin de jouer pour pouvoir lancer leurs carrières. On met à disposition le piano, l’équipement et on offre le matériel de promotion (captation de très bonne qualité).

Au départ nous contactions les artistes pour les programmer, mais au bout d’un mois on a commencé à recevoir des demandes journalières et à un certain moment on arrivait plus à répondre à tout le monde. On fait des concerts que le samedi soir et on fait ça à coté de nos projets musicaux et de nos cours ! En plus la recherche de financement, subsides et collaborateurs prend du temps… On se rend compte qu’à deux le projet reste limité et on cherche des collaborateurs pour pouvoir grandir.

Pour plus d’informations :

https://www.pianists-corner.com/
https://www.facebook.com/pianistscorner.be/
https://www.instagram.com/pianists.corner/
https://www.youtube.com/channel/UCzv875lQEzXVZAd7wKH-Rlg

Elisa De Angelis
A propos Elisa De Angelis 34 Articles
Journaliste du Suricate Magazine