Papa ou maman 2, le retour des parents terribles

papa-ou-maman-2-poster

Papa ou maman 2

de Martin Bourboulon

Comédie

Avec Laurent Lafitte, Marina Foïs, Alexandre Desrousseaux, Anna Lemarchand, Achille Potier

Sorti le 7 décembre 2016

Moins de deux ans après la sortie et le succès de Papa ou Maman, le réalisateur Martin Bourboulon et les scénaristes Matthieu Delaporte et Alexandre de la Pattellière, donnent une suite à leur film. L’enjeu était de renouveler un concept astucieux mais qui avait largement été épuisé dans le premier volet.

Si dans Papa ou Maman, Florence et Vincent (Marina Foïs et Laurent Lafitte) faisaient tout pour ne pas avoir la garde de leurs enfants, c’est un ultimatum de ces derniers qu’ils doivent contourner dans cette suite. Alors que les deux parents ont trouvé un terrain d’entente en emménageant dans des maisons voisines et en se partageant équitablement la garde des enfants, ceux-ci voient d’un mauvais œil l’arrivée de deux nouveaux conjoints respectifs. Persuadés que leurs parents s’entendent à nouveau comme larrons en foire, ils leur demandent d’essayer de se remettre ensemble. Les deux ex reprennent alors leurs vieilles habitudes et montent un bateau à leurs enfants pour se sortir de cette situation délicate.

La première qualité du film est d’avoir réussi à réunir le casting original au grand complet, jusque dans les plus petits seconds rôles – Michaël Abiteboul et Judith El Zein en couple ami, Michel Vuillermoz en patron amoureux transi du personnage de Marina Foïs, etc. Les enfants sont également les mêmes et n’ont pas trop vieilli, l’écart réduit entre les deux productions leur permettant de reprendre leurs rôles. Cette équivalence parfaite entre les deux films les met dans une continuité factuelle qui les rapproche d’une logique sérielle, laquelle est trop souvent absente de la comédie populaire française.

On prend donc plaisir à retrouver ces personnages et ces acteurs là où on les avait laissés, et de voir comment le concept assez malin du premier opus peut être renouvelé. Si, sur ce point, le film est moins fort que son prédécesseur – la prémisse scénaristique est plus laborieuse que dans le premier, qui misait vraiment sur son « pitch » –, l’humour politiquement incorrect et le dynamisme de l’ensemble demeurent intacts. Dans le paysage de la comédie populaire française, les films de Martin Bourboulon restent au-dessus de la mêlée, notamment grâce à une mise en scène plus soignée qu’à l’accoutumée et à l’abattage sans filtre des deux têtes d’affiche, Laurent Lafitte et Marina Foïs.

Thibaut Grégoire
A propos Thibaut Grégoire 343 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

1 Rétrolien / Ping

  1. Sorties Cinéma – 07/12/2016 | CAMERA OBSCURA

Les commentaires sont fermés.