Mountains May Depart, touchant et émouvant

mountains may depart poster

Mountains May Depart

de Jia Zhang-ke

Drame

Avec Yi Zhang, Tao Zhao

Sorti le 23 décembre 2015

Chine, fin 1999.

Tao, une jeune file de Fenyang est courtisée par deux amis d’enfance, Zhang et Lianzi. Zhang possède une station-service et l’avenir lui semble prometteur. Liang travaille dans une mine de charbon. Le coeur entre deux hommes, Tao va devoir choisir. Et ce choix scellera sa vie et celle de son futur fils.

Le fils s’échelonne dans le temps, un quart de siècle, et dans l’espace entre la Chine qui subit de profonds bouleversements et l’Australie, terre promise d’un monde meilleur. Nous assistons aux espoirs, aux amours, aux désillusions de ces personnages face à leur destin qui leur file entre les doigts.

Jia Zhangke n’est pas un inconnu dans le monde du cinéma. Une petite quarantaine et déjà une quinzaine de films à son actif dont A touch of sin où déjà on retrouvait une société au développement économique brutal peu à peu gangrenée par la violence. Ici pas de violence physique, mais un désespoir quant à l’impossibilité du retour en arrière. Cette perte de repères, que ce soit la maman, le père, ou le fils, l’auteur a voulu nous la faire sentir au travers du format du film. On passe du 1,33 (format presque carré) au 1,85 pour arriver au scope.

Deux chansons reviennent de manière presque lancinate : Go West des Pet Shop Boys et une chanson cantonaise Take care de Sally Yeh. Un film intéressant, très touchant, et on ne peut s’empêcher de penser aux frères Dardenne… mais en Chine.

Philippe Chapelle
A propos Philippe Chapelle 26 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.