Mechanic : Resurrection, laisse ta cervelle à l’entrée !

mechanic ressurection poster

Mechanic : Resurrection

de Dennis Gansel

Action

Avec Jason Statham, Jessica Alba, Tommy Lee Jones

Sorti le 31 août 2016

Arthur Bishop pensait qu’il avait déposé son passé de tueur à gages derrière lui. Il coule maintenant des jours heureux avec sa compagne dans l’anonymat sur une petite île en Thaïlande. Mais quand son plus redoutable ennemi enlève sa femme, il est obligé de parcourir le monde pour remplir la mission qui la délivrera : exécuter trois assassinats qui semblent impossibles. Et comme toujours, il doit faire en sorte que ces exécutions ressemblent à des accidents. Dès lors, une course contre la montre sans relâche s’engage.

Le Flingueur 2, titre français provisoire pour Mechanic : Resurrection, est un film d’action américano- thaïlandais réalisé par Dennis Gansel. Il s’agit de la suite du long métrage sorti en 2011, Le Flingueur (Mechanic) où Arthur Bishop, déjà incarné par Jason Statham, y règne en tueur à gages parfait. Ce premier volet était d’ailleurs lui-même un remake d’un vieux film d’action sorti en 1972 avec Charles Bronson.

Le premier tiers de la projection sonne comme une coquille vide : on se demande quoi, qu’est-ce et où on veut en venir, il ne se passe pas grand-chose. Par la suite, on comprend la raison qui pousse Bishop à rempiler, non pas de son plein gré mais bien évidemment pour sauver une belle amoureuse kidnappée par un vilain méchant.

Vous l’aurez compris, le scénario est convenu et cousu de fil blanc, ce qui ne laisse pas réellement la place au suspense ni aux surprises dans ce film somme toute assez banal. Du muscle, des armes et du sang en guise de fil conducteur sur un petit fond de romance : du grand classique dans lequel on ne compte plus les morts. Tournage à gros budget où l’histoire, éculée, n’est qu’un prétexte à une série de cascades et de bagarres et où Tommy Lee Jones est égaré dans un petit rôle. Ceci est un peu dommage car l’acteur est pourtant intéressant à exploiter dans cette catégorie cinématographique et il aurait pu y apporter un plus.

Bref, si vous aimez le genre, laissez vos cervelles à l’entrée et profitez de ce film d’action sans remord.

Inès Bourgeois
A propos Inès Bourgeois 37 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.