Les Philippines, une destination qui émerveille

Les Philippines, pays de 100 millions d’habitants et composé de plus de 7000 îles, est encore relativement épargné par le tourisme de masse. On peut donc profiter avec tranquillité de ses plages paradisiaques, ses rizières, son patrimoine architectural ainsi qu’une des sept nouvelles merveilles du monde, la rivière souterraine de Palawan.

C’est plus fun aux Philippines“, tel est le slogan que s’est choisi le gouvernement philippin pour sa promotion touristique et après avoir visité le pays, on ne peut qu’acquiescer. Une des grosses questions que se pose le touriste qui prépare son voyage aux Philippines, est de choisir quelle île visiter. Il faut donc trancher et c’est souvent Boracay, Bohol, Cebu et Palawan qui l’emportent, après l’arrivée à Manille. Sur les 7000 îles des Philippines, onze totalisent plus de 90 %  des terres et seules 2000 sont habitées.

La capitale des Philippines, Manille (située sur l’île de Luzon), est gigantesque et compte plus de 20 millions d’habitants à elle seule. En tant que première découverte du pays, elle est plutôt plus agréable que prévu avec son ancien quartier colonial Intramuros, son vieux quartier chinois et ses quartiers ultra-modernes comme Makati et Bonifacio qui regorgent d’activités, telles que d’impressionnants centres commerciaux et des bars avec terrasse en roof top. A Intramuros, vieux quartier espagnol resté dans son jus, nous avons été séduits par la majestueuse cathédrale, les forts et leurs jardins, la promenade en calèche et la casa Manilla, maison-musée dotée de jolis patios et d’un beau café, qui donne à voir le mode de vie colonial. Pour les voyageurs avec enfants, il y a beaucoup d’attractions à visiter à Manille, notamment le musée des sciences (Mind Museum), l’aquarium et Kidzania, une ville miniature située à Bonifacio où les enfants peuvent jouer à faire différents types d’emploi tels qu’esthéticienne, creative designer, vétérinaire, etc. Toutefois, Manille donne à voir les importantes inégalités sociales des Philippines et les embouteillages d’une mégalopole qui grandit très vite (trop?) du fait d’une natalité galopante. Deux ou trois jours suffisent généralement pour visiter Manille et se remettre du jet lag.

Villa Escudero

Cependant, le sentiment d’être pleinement en vacances commence lorsqu’on sort de la capitale et qu’on se retrouve au vert, près des trésors naturels des Philippines. Sans quitter l’île de Luzon,  deux heures de route suffisent pour atteindre le cadre enchanteur de la Villa Escudero, un resort de charme au milieu d’une plantation de cocotiers. Ouvert en  1981, ce lieu unique est une destination touristique de premier plan et permet aux visiteurs d’appréhender l’héritage culturel philippin à travers sa cuisine, ses vêtements, sa beauté naturelle et son folklore, avec un spectacle autour des danses traditionnelles du jeudi au dimanche. Dans ce cadre magique en pleine nature, on peut manger au pied d’une cascade (construite pour alimenter le resort en hydro-électricité), faire du vélo, du bateau, de la promenade en calèche tirée par un buffle et avec accompagnement musical, visiter musées et églises, profiter d’une magnifique piscine (avec un espace adulte doté d’un jacuzzi et un espace enfants avec des jets d’eau), faire du karaoké, du billard, du ping-pong, du tennis ou simplement profiter de la beauté des jardins superbement entretenus.

A proximité, le volcan Taal et la “Hidden Spring Valley” valent le détour pour un authentique ressourcement et un bain de nature. A Hidden Spring Valley, une dizaine de piscines naturelles et des cascades se fondent dans un paysage idyllique, à voir en journée ou en séjournant en cottage tout en profitant d’un diner musical en extérieur sous les étoiles. Une promenade vous mènera à travers la jungle, près d’une cascade.

Orientons maintenant notre voyage sur Palawan, l’une des iles les plus vertes et les plus belles du pays, c’est aussi l’une des plus touristiques. Ici, l’activité phare est le island hopping, mini-croisière en bateau typiquement philippin appelé bangka, que l’on fait la plupart du temps en groupes à la découverte d’îlots et plages de cartes postales. Outre les magnifiques Coron et Port Baron, les visiteurs se focalisent souvent sur El Nido, célèbre pour ses lagons, à la pointe nord de  l’île. L’attrait de Palawan réside dans ses plages de rêves et ses poissons à gogo (sous l’eau et dans l’assiette). Dans la partie centrale de la côte ouest de Palawan se trouve le Parc national de la rivière souterraine de Puerto Princesa qui réunit l’un des ensembles de grottes les plus impressionnants du monde, offrant un paysage karstique (de pierre calcaire) spectaculaire, des forêts primaires et une faune sauvage. Le voyage dans la rivière souterraine sur 4,5 kilomètres depuis la mer se fait en petit groupe en barque, éclairé à la main et accompagné d’une bande son avec explications et musique douce, un moment très poétique et hors du temps. Ce site, qui contient la plus grande rivière souterraine du monde, est listé au patrimoine mondial de l’UNESCO et a été élu l’une des sept nouvelles merveilles de la nature, une liste de phénomènes naturels remarquables établie en référence à la liste des sept merveilles du monde à l’initiative de la fondation suisse New Seven Wonders Foundation.

Plage près de l’île de Palawan

Bohol, située au cœur du chapelet d’îles des Visayas, est une autre île de type carte postale, où règne une belle douceur de vivre avec une faible densité de population. Une excursion all-in est proposée pour voir les incontournables de l’île : « Chocolate Hills » (des collines couleur chocolat à perte de vue) ; les rizières ; les plus petits primates du monde « les tarsiers » ; une croisière-repas de deux heures sur la rivière Loboc aux eaux émeraude, avec un spectacle de danse intergénérationnel. Un séjour à Bohol est souvent complété par l’île de Panglao, reliée à Bohol par un pont, avec sa plage de rêve « Alona Beach ».

Ce petit condensé est certainement un best-of des Philippines, mais de multiples itinéraires sont possibles. Le nord des Philippines offre des beaux paysages de rizières en terrasse et des possibilités de trekking. Un voyage aux Philippines est inoubliable tant on est frappé par la beauté des paysages et la gentillesse des locaux. Les Philippins sont très accueillants et adorent les enfants, pour lesquels ils ont toujours un mot gentil. Ils adorent chanter, on est donc souvent accompagné par de la musique et un des grands hobbys nationaux est le karaoké. Les Philippines sont également une destination bien-être où vous pourrez vous faire masser à foison.

Découvertes par Magellan en 1521 et colonisées par l’Espagne (de 1565 à 1898), les Philippines ont été appelées ainsi pour faire honneur au souverain espagnol Philippe II, fils de Charles Quint. Leur Président actuel, Rodrigo Duterte, a récemment évoqué l’idée de revenir sur ce nom hérité du colonialisme en proposant de renommer le pays « Maharlika », qui signifie noblesse en langue locale. Colonisée ensuite par  les Etats-Unis (entre 1898 et 1946), les Philippines ont deux langues officielles : le filipino/tagalog et l’anglais, ce qui rend la communication avec les locaux très aisée et change beaucoup la donne par rapport à d’autres pays en Asie. La culture est d’ailleurs grandement américanisée.

La cuisine philippine, assez grasse, est une fusion des cuisines chinoise, malaisienne, américaine et espagnole. Les Philippines est un des plus grands pays chrétiens du monde avec  plus de 81 millions de fidèles.

Les Philippines ont beaucoup à offrir et l’on se demande pourquoi cette destination reste beaucoup plus méconnue que d’autres pays d’Asie du Sud-Est.

Myriam Watson
A propos Myriam Watson 35 Articles
Journaliste du Suricate Magazine