Le cœur des zobs, un témoignage engagé pour la contraception masculine

Extrait du roman graphique « Le cœur des zobs » de Bobika (Dargaud, 2022)

Couverture de la bande dessinée « Le cœur des zobs » de Bobika (Dargaud, 2022)

Scénario et dessin : Bobika
Éditeur : Dargaud
Sortie : 9 septembre 2022
Genre : Essai, Roman graphique, Humour

Après L’homme sous pilule, sorti chez Marabulles en mai dernier, voici Le cœur des zobs, une nouvelle bande dessinée explorant avec humour la question de la contraception masculine. L’auteur-dessinateur, Bobika, part de son parcours personnel pour inciter les hommes, et la société toute entière, à envisager la maîtrise de la fertilité de manière collective et solidaire.

Le point de vue d’un homme contracepté

Lorsque sa compagne décide d’arrêter la pilule en 2016, Bobika est prêt à prendre sa part de responsabilité dans la contraception. Mais l’accès au contrôle de la fertilité pour les hommes n’est pas une évidence. Des solutions existent, dont les inconvénients ne sont finalement pas forcément plus contraignants que pour les femmes. Toutefois, Bobika va vite se rendre compte que l’obstacle principal à la réussite de son projet contraceptif est d’ordre psychologique. Renoncer à sa fertilité, pour un homme, même de manière temporaire et réversible, c’est perdre une part de sa virilité.

Un mélange de sérieux et d’autodérision

Tout en traitant le sujet avec le sérieux qu’il mérite (l’album se conclut d’ailleurs par des liens et références pratiques pour ceux qui voudraient franchir le pas), Bobika n’hésite pas jouer la carte de l’humour. Les dessins et les dialogues sont ultra drôles, à tel point qu’on de surprend de temps à autre d’un rire sonore en pleine lecture.

Côté contenu, Le cœur des zobs offre une vision critique et féministe de la contraception, avec une mise en contexte historique très réussie. Il souligne par exemple la nature éminemment politique du contrôle des naissances et dénonce l’approche du législateur face à des pratiques comme la vasectomie qui, jusqu’à récemment, étaient interdites dans plusieurs pays européens comme la France, tout en étant tolérées voire imposées à certaines populations vulnérables, par exemple en Inde et en Outre-mer.

Le cœur des zobs fait donc bien plus que de lancer le débat et propose des modes d’action concrets pour faire changer les choses et mieux répartir la charge de la contraception au sein du couple. Pour un avant-goût, vous pouvez suivre @bobika.cool sur Instagram.

A propos Soraya Belghazi 275 Articles
Journaliste - Responsable Arts/Expos/Musées du Suricate Magazine