L’actrice Rania Youssef risque 5 années de prison pour une robe transparente

Si les frasques ou les délits de certains artistes n’en finissent plus de remplir les colonnes de nombreux tabloïds, celle de l’actrice Rania Youssef a de quoi surprendre dans nos contrées. Et pour cause, en dévoilant une robe transparente laissant entrevoir ses jambes, l’actrice égyptienne risque cinq ans de prison.

Invitée lors de la cérémonie de clôture du 40ème festival international du film du Caire qui se tenait le 29 novembre dernier au Cairo Opera House, Rania Youssef est arrivée sur le tapis rouge vêtue d’une robe moulante et transparente, laissant entrevoir ses jambes. Si un tel accoutrement est devenu monnaie courante sur les tapis rouge de nombreux festivals à travers le monde, ce n’est pas du goût de la société égyptienne actuelle. De fait, après avoir été interpellée par plusieurs avocats, la justice du pays a décidé d’ouvrir une enquête pour “incitation à la débauche”. L’un de ses accusateurs, cité par l’AFP, a déclaré : “L’apparence de Rania Youssef est contraire aux traditions, aux valeurs de la société et à ses mœurs et cela a nui au festival et à l’image de la femme égyptienne”. De même, le syndicat des artistes égyptiens s’est également positionné contre le port de certaines tenues jugées “non conforme aux traditions de la société”.

Si l’actrice de 44 ans s’est excusée depuis, l’affaire sera néanmoins examinée le 12 janvier prochain et l’intéressée risque jusqu’à cinq années d’emprisonnement. Pour rappel, l’Egypte demeure très conservateur et très attaché aux valeurs religieuses qui régissent en partie la législation du pays.

Matthieu Matthys
A propos Matthieu Matthys 821 Articles
Directeur de publication - responsable cinéma et littérature du Suricate Magazine.