La fabrique des coïncidences, un roman « feel good » mais qui fait réfléchir

Titre : La fabrique des coïncidences
Auteur : Yoav Blum
Editions : J’ai Lu
Date de parution : 15 mai 2019
Genre : roman

La fabrique des coïncidences est le premier roman de l’auteur israélien Yoav Blum. Un récit difficile à catégoriser de par son originalité, mais qui nous laisse un agréable souvenir.

Ce roman nous emmène dans un monde semblable au nôtre – ou plutôt dans l’envers de ce monde que nous croyons connaître –  pour nous faire côtoyer des amis imaginaires et des faiseurs de coïncidences de plusieurs types. C’est ainsi que nous suivons Guy, Emily et Éric, trois amis et faiseurs de coïncidences, qui vont tour à tour venir influer sur le quotidien d’hommes et de femmes tels que nous.

Le livre est construit de façon à alterner des chapitres sur les personnages principaux avec d’autres plus courts sur les règles que doivent suivre tout faiseur de coïncidences qui se respecte. Une structure habile grâce à laquelle les histoires s’entrecroisent tel un jeu qui nous emmenerait sur la case de la romance entre Guy et Emily ou nous ferait reculer d’un pas pour apprendre le passé d’un des protagonistes.

Les personnages sont touchants et à dimension humaine ce qui fait que l’on n’a aucun problème à se retrouver dans certaines de leurs réflexions, leurs doutes et leurs espoirs. Néanmoins, si l’écriture et la forme sont inédites, ce roman peut sembler un peu décousu à certains moments, passant de la vie de l’un, à la réflexion philosophique d’un autre… ce qui nous fait perdre le rythme pour ensuite le retrouver quelques pages plus loin.

Ce premier roman de Yoav Blum reste une belle lecture d’été qui nous fait voyager et réfléchir sans pour autant nous prendre la tête. Le tout saupoudré d’un petit côté feel-good et d’une fin touchante. Une belle découverte !

Maud Quertain
A propos Maud Quertain 8 Articles
Journaliste du Suricate Magazine