Independence Day Resurgence, encore un blockbuster foireux !

independence day resurgence poster

Independence Day : Resurgence

de Roland Emmerich

Science-Fiction, Action

Avec Liam Hemsworth, Jeff Goldblum, Bill Pullman

Sorti le 20 juillet 2016

cinema 18cinema 13

Il y a 20 ans, Independence Day frappait la pop culture de plein fouet. Will Smith aka le capitaine Steven Hiller et Jeff Goldblum alias David Levinson, binôme aussi surprenant que réussi, envahissait les écrans pour 2h30 de répliques cultes, d’aliens tentaculaires et de patriotisme blockbusterien. Les dialogues résonnent encore dans les tréfonds du cinéma popcorn et le box office chante encore le grand air de la Diva pour ce qui fut le plus grand succès financier de l’année 1996.

Malheureusement, avec Independence Day Resurgence, le réalisateur Roland Emmerich semble avoir tout oublié de la formule gagnante qui avait fait du premier opus un succès intergalactique. Oups.

A commencer par l’absence, plus que remarquée, de Will Smith qui aurait refusé de reprendre son rôle soi-disant pour des raisons financières. Mais plus probablement parce qu’il avait lu le scénario, lui. A contrario de nouveaux acteurs venus s’empêtrer dans cette mascarade d’effets spéciaux comme Liam Hemsworth, William Fichtner ou encore … Charlotte Gainsbourg ! Autant de personnages supplémentaires, sans relief, qui tentent de pallier l’absence de Will Smith et de l’alchimie qui animait finalement ce buddy movie spatial. Même les personnages déjà existants, repris par Bill Pullman, Jeff Goldblum, Judd Hirsch ou encore Brent Spiner perdent de bagou et ont autant de répartie que les aliens. Voire moins.

Les clins d’œil attendus ont manifestement été réservés pour la director’s cut – cette version étant probablement l’œuvre d’un jeune stagiaire désœuvré, seule explication plausible à ce massacre – et tout tombe à plat dans cette fade uchronie. Independence Day Resurgence s’apparente davantage à un blockbuster visant le lucre en abrutissant les spectateurs plutôt qu’à faire véritablement honneur au premier film – contrairement à cet article. Se prenant beaucoup trop au sérieux – contrairement à l’auteur de cet article -, le film ne réussit pas son come-back comme avait pu le faire Jurassic World il y a quelques mois.

Touché au cœur, au plus profond de sa nostalgie cinéphile, le spectateur pourra toujours se « satisfaire » d’effets spéciaux réussis et … c’est tout ! Independence Day Resurgence est donc tout simplement un beau pétard mouillé que l’on a attendu pendant 20 ans, pour rien.  Et pour enfoncer le couteau encore un peu plus loin, tel un Lannister attaquant un Stark en traitre – what else ? – , les dernières minutes du film semblent bel et bien annoncer, comme prévu par la production, la mise en chantier d’un troisième film (sic).

A propos, pour l’histoire : les aliens reviennent pour détruire la terre et l’Humanité – surtout les ricains – se ligue contre eux. Bref, contentez-vous de la bande annonce.

Quentin Geudens
A propos Quentin Geudens 95 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.