Hunger Games : un épilogue à la hauteur de la trilogie

SS_D146-43811.dng

hunger games la revolte 2 poster

Hunger Games – La Révolte : Partie 2

de Francis Lawrence

Aventure, Science-Fiction, Guerre

Avec Jennifer Lawrence, Josh Hutcherson, Liam Hemsworth

Sorti le 18 novembre 2015

Dans la lignée des Harry Potter et autres Twilight, lorsqu’une série littéraire remporte un franc succès, son adaptation cinématographique est pratiquement inévitable. Et pour faire durer le suspense, et oserons-nous le dire, pour remplir encore un peu plus les caisses, le dernier tome est scindé en deux parties, ce qui devient décidément une habitude.

Dans ce dernier volet, on retrouve Katniss (Jennifer Lawrence) après son agression par Peeta (Josh Hutcherson) qui avait failli la tuer en l’étranglant après son sauvetage. Elle apprend alors qu’il a été conditionné par le Capitole au moyen du venin des guêpes tueuses dans le but de la tuer. Lorsque le District 2 tombe enfin, les rebelles s’attaquent au Capitole dernier bastion aux mains du président Snow et dont le territoire est copieusement garni de pièges à la façon d’une arène. Tout ce qui compte dès lors pour le geai moqueur, c’est de tuer le président coûte que coûte. Mais à travers les intrigues orchestrées par les différents rebelles pour s’accaparer le pouvoir, Katniss devra arriver à reconnaître ses véritables ennemis.

Hunger Games : La révolte – Partie 2 est une réussite dans l’ensemble. Un blockbuster à l’américaine, dont eux seuls ont d’ailleurs le secret, pourvu d’une flopée d’effets spéciaux tous plus bluffants les uns que les autres, et d’une histoire – même s’il est vrai qu’elle prend quelques libertés d’avec la trilogie écrite par Suzanne Collins – racontée avec un rythme soutenu. Mais si l’accent a été mis sur les effets spéciaux, cela ne permet pas toujours de bien comprendre ce qu’il se passe dans la tête de l’héroïne ce qui fait que l’on ne comprend pas toujours ses motivations.

À côté du succès des films, une autre question apparaît : d’où provient le succès initial des livres de la littérature dite “young adult” ? Les héroïnes ont remplacé les héros, elles sont intelligentes, indépendantes, courageuses, torturées et s’en sortent avec beaucoup de sang sur les mains… Ce ne sont plus les hommes qui mènent la danse mais les jeunes femmes. Il y a également une résonnance certaine entre la trame de l’histoire et ce qu’il se passe dans l’actualité. Les jeunes regardent et parlent des nouvelles vues à la télévision. Au nom de la guerre contre le terrorisme, les écoutes téléphoniques se multiplient, l’emprise des médias est de plus en plus forte et on assiste à un durcissement des peines. Tous ces éléments se rencontrent dans Hunger Games

Daphné Troniseck
A propos Daphné Troniseck 248 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.