Emma Watson fait un four avec Colonia

Habituée au succès depuis sa participation à la saga Harry Potter, Emma Watson connaît avec Colonia (The Colony), son premier échec cinématographique… et non des moindres. De fait, le film réalisé par le cinéaste allemand Florian Gallenberger a seulement rapporté une cinquantaine d’euros lors de son premier week-end d’exploitation. Une sacrée déculottée pour la jeune femme.

Le film, tourné en partie à Martelange, à la frontière belgo-luxembourgeoise, emmène le spectateur dans le Chili des années 70. Sous le joug dictatorial du général Pinochet, deux jeunes amoureux, Daniel et Lena, doivent faire face à la répression mise en place et se confronter à la dure réalité du camp Colonia Dignitad, une colonie agricole tenue par Paul Schäfer, un ancien nazi dévoué au régime.

Si l’idée de faire un film sur cette période noire de l’histoire du Chili semblait excellente, la qualité du long métrage en aurait refroidi plus d’un. Ainsi, The Guardian qualifie le film de “stupide” alors que le magazine TimeOut invite le spectateur à aller voir ailleurs : “Lisez la page Wikipédia, vous en apprendrez davantage”. Sale temps pour Hermione.

Matthieu Matthys
A propos Matthieu Matthys 826 Articles
Directeur de publication - responsable cinéma et littérature du Suricate Magazine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.