El Reino, thriller psychologique au rythme effréné

El Reino
de Rodrigo Sorogoyen
Thriller, Drame
Avec Antonio de la Torre, Mónica López, Josep Maria Pou
Sorti le 17 avril 2019

Auréolé de plusieurs Goya (récompenses du cinéma espagnol), dont celui du meilleur acteur pour Antonio de la Torre et du meilleur réalisateur pour Rodrigo Sorogoyen, ainsi que celui du meilleur scénario original, El Reino arrive enfin dans les salles belges en ce mois d’avril 2019.

Manuel López-Vidal est un homme politique influent dans sa région. Alors qu’il doit entrer à la direction nationale de son parti, il se retrouve impliqué dans une affaire de corruption qui menace un de ses amis les plus proches. Pris au piège, il plonge dans un engrenage infernal…

Fortement inspiré des nombreux scandales de corruption liés au Parti populaire, et notamment de l’affaire Gürtel, vaste scandale de détournement de fonds publics et de pots-de-vin qui a éclaté en 2009, El Reino se présente comme un thriller psychologique au rythme effréné. Dans celui-ci, Rodrigo Sorogoyen s’attache plus à décrire l’état d’esprit des délinquants, le mode de vie en vase clos de ceux-ci et encore plus l’esprit de meute qui les anime plutôt que de se présenter comme une enquête journalistique sur les rouages de la corruption. Ici, point de héros justicier donc, car Manuel López-Vidal n’est finalement qu’un pion qui se désolidarise pour sauver sa peau. Un requin parmi les autres, un rouage dans un système de corruption élaboré, bâti pour durer et intégré à la vie institutionnelle espagnole.

Rodrigo Sorogoyen filme avec brio cette chasse à l’homme, cette meute qui fait bloc pour sauver l’essentiel, à savoir le parti. Néanmoins, il est dommage qu’il n’aille pas au bout de son raisonnement lorsqu’en tout fin de parcours, il semble poser la question plus fondamentale de la complaisance du système dans son ensemble face aux dérives du pouvoir.

El Reino est un film sur les arcanes du pouvoir et sur la déchéance morale de certains de ses protagonistes. Fortement inspiré par des faits réels, il ne juge pas mais suscitera de nombreuses réflexions chez les spectateurs quant au système politique et à la société actuelle.

Vincent Penninckx
A propos Vincent Penninckx 52 Articles
Journaliste du Suricate Magazine