Ecrits d’exil : les textes de la période bruxelloise de Léon Daudet

titre : Ecrits d’exil
auteur : Léon Daudet
édition : Séguier
sortie : 21 février 2019
genre : essai

La figure de Léon Daudet, écrivain et homme politique français, est assez controversée, sa réputation étant des plus discutées. Il semble être, en effet, l’Incarnation de l’intellectuel d’extrême droite, aux idées politiques radicales, nationaliste et antisémite. S’il est vrai que l’homme politique a parfois occulté l’écrivain, dans Ecrits d’exil on découvre l’écrivain et l’homme de culture, ainsi que le portrait socio-politique d’une période historique. En effet, Ecrits d’exil est un recueil des quatre carnets écrits par Léon Daudet lors de son exil en Belgique, de 1927 à 1929, dans lesquels on retrouve des réflexions sur l’Europe des années 20, sur le travail d’auteurs comme Rabelais, Montaigne, Hugo ou Baudelaire, mais aussi des questionnements scientifiques et littéraires, et différents aphorismes. L’exil, pour Daudet, fut une période de travail intense pendant laquelle il se donna entièrement à ses études et à son écriture.

Divisés en quatre parties et en plusieurs chapitres, ces textes abordent des sujets divers et variés dans des styles très différents. On passe de la biographie, à la narration en passant par la philosophie, la politique et la science, et on découvre plusieurs déclinaisons de la plume de Daudet. Dans la manière d’écrire de l’auteur on remarque un certain goût pour l’érudition et un plaisir certain pour le savoir : les thèmes traités sont sans doute complexes et les discours font souvent référence à dates, personnages et événements spécifiques qu’il faudrait connaitre assez dans le détail pour suivre l’argumentation, ce qui rend la lecture moins fluide.

Bien qu’il ne soit pas évident de séparer les idées politiques des talents littéraires de Léon Daudet, les textes contenus dans Ecrits d’exil sont sûrement le résultat d’une mentalité et d’une époque spécifiques, et en tant que tels ont le mérite d’illustrer un univers littéraire parfois méconnu et pas toujours facile à aborder.

Elisa De Angelis
A propos Elisa De Angelis 24 Articles
Journaliste du Suricate Magazine