Duo d’Escrocs de Joel Hopkins

duo d escrocs affiche

Duo d’Escrocs

de Joel Hopkins

Comédie, Romance, Action

Avec Emma Thompson, Pierce Brosnan, Timothy Spall, Tuppence Middleton, Louise Bourgoin

Sorti le 2 juillet 2014

Critique :

D’un côté, Kate, femme énergique, professeure de son actif aimant les chats, toujours à la recherche d’un homme pour partager sa vie. De l’autre, Richard, patron d’une boite, un penchant prononcé pour les jeunettes malgré une chevelure grisonnante, proche d’une retraite qu’il espère passer paisiblement un club de golf à la main. Autrefois mariés, et au grand déchirement de leurs amis communs les plus proches, Jerry et Penelope, ils vivent désormais séparés l’un de l’autre pour ne plus se retrouver qu’à des immanquables mariages ou au départ aux études de leur fille Sophie… Cependant, une catastrophe financière va les forcer à se rapprocher. D’un jour à l’autre, Richard apprend que les repreneurs de sa société l’ont fait couler. Adieu l’assurance de passer ses vieux jours à l’abri du besoin, la reconnaissance d’employés satisfaits d’avoir placé leurs économies dans la compagnie… Quand Kate apprend que sa retraite est également en jeu et surtout que l’avenir de sa fille est menacé, elle décide de poursuivre l’homme sans scrupules à l’origine de la faillite, quitte à devoir s’allier avec son infidèle d’ex-mari. Simuler des malaises, enfreindre le code de la route, monter une tentative de vol de diamant : rien ne l’arrêtera pour récupérer son dû… Un invraisemblable crescendo dans l’illégalité sur fond de côte d’Azur qui se terminera, à coup sûr, sur la remise en ménage des anciens partenaires. Comme quoi l’argent, ou du moins les causes monétaires, si elles ne font pas toujours le bonheur, peuvent parfois y mener…

Si cette comédie romantique promettait d’avoir la légèreté d’un flocon emporté dans un gentillet ballet aérien, elle sombre au fur et à mesure sous le poids d’une avalanche de neige amassée au fil de péripéties de moins en moins crédibles et subtiles.

Malgré la métaphore hivernale, le charme des hôtels parisiens et des paysages azuréens dument ensoleillés en arrière-plan feront peut-être souffler un petit air de vacances sur vos épaules tandis que le jeu d’Emma Thompson, alias Kate, sauvera de justesse le film d’un ensevelissement définitif. Il faut dire que l’actrice britannique incarne allégrement son personnage jusque dans les quelques scènes d’action qui parsèment le film. Le choix de Pierce Brosnan dans le rôle d’un quinquagénaire souffrant de maux de dos ne manque pas non plus d’être cocasse : il est assez drôle de voir celui qui restera toujours un peu James Bond peiner pour escalader une petite falaise de rien du tout.

À envisager donc comme une farce parodique, un divertissement peu exigeant et l’occasion, pour les spectatrices féminines, de jubiler gratuitement lorsque la roue, revancharde, tourne en faveur des femmes…

Nassima Cherke
A propos Nassima Cherke 42 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.