Claude Debussy de Philippe Cassard

 

auteur : Philippe Cassard
édition : Actes Sud
sortie : février 2018
genre : musicologie

Philippe Cassard, producteur de radio et pianiste de son état, a consacré une grande partie de sa vie au compositeur Claude Debussy. Il le connait sur le bout des doigts après avoir fait nombre de recherches sur le sujet et fouillé dans les nombreuses lettres qu’il a laissées.

Compositeur de talent, Debussy récolte très tôt les lauriers pour ses compositions étonnantes jouées d’une manière très personnelle en caressant les notes tout en contrôlant les pédales de son instrument. Ne voulant pas entrer dans le carcan de l’académisme qu’il juge trop restrictif, il composera à contre-courant toute sa vie – qui sera courte – en prenant le risque d’être incompris et en cherchant sans cesse de nouvelles sources de revenus.

Claude Debussy n’est pas à proprement parlé une biographie du célèbre compositeur mais plutôt une analyse de son oeuvre où l’on perçoit, au détour d’une ligne, la personnalité parfois assez fantasque de l’artiste qui a toujours les bons – mais surtout cinglants – mots pour définir ses contemporains. L’ouvrage se scinde ainsi en deux parties distinctes : l’une met en exergue la vie de Debussy au travers du prisme de sa musique tandis que la seconde se compose d’une analyse très technique de ses lettres, partitions et même signatures.

Si les biographies de compositeurs semblent être au goût du jour, il y a cependant un souci réel : les musicologues qui les rédigent ne pensent pas forcément aux lecteurs lambda qui ne s’y connaissent pas et aimeraient, par curiosité, creuser davantage le sujet. De fait, on est vite rebuté par les pages entières de descriptions musicales analytiques, les comparaisons de jeu entre compositeurs et les explications sans fin sur la technicité de Debussy.

Autant le dire tout net et noir sur blanc, on est largués et ce, dès le début. Et, malheureusement, la poursuite de la lecture ne réduira pas ce malaise. On aimerait quand même bien une fois que les spécialistes en musicologie vulgarisent un peu plus leurs propos parce qu’actuellement, ils se reconnaissent d’une discipline qui reste totalement hermétique au commun des mortels. Et c’est franchement dommage!

Daphné Troniseck
A propos Daphné Troniseck 246 Articles
Journaliste du Suricate Magazine