Bienvenue au pays des « Parents d’élèves »

Parents d’élèves
de Noémie Saglio
Comédie
Avec Vincent Dedienne, Camélia Jordana, Oscar Pauleau
Sorti le 7 octobre 2020

Vincent, trentenaire célibataire, vit au rythme de ses diverses missions de garde d’animaux jusqu’au jour où il se trouve confronté à un tout nouveau défi : s’occuper d’un enfant. Bart semble être un élève désabusé et l’idée d’avoir un baby-sitter ne l’enchante pas. Pourtant, un lien d’amitié va se construire petit à petit. Bien que le travail de Vincent ne devait consister qu’à accompagner Bart à l’école, venir le chercher et rester avec lui jusqu’au retour de sa mère, il se retrouve involontairement dans un rôle de père. En effet, la maman est très occupée par son activité professionnelle et n’a donc pas le temps de s’impliquer dans la vie scolaire de son enfant. C’est ainsi que Vincent doit participer aux réunions de l’école en plongeant dans l’univers des parents d’élèves et en apprenant à côtoyer des personnes aux caractères drôles et extravagants. Motivé par le charme de l’institutrice de Bart, le jeune homme se laisse prendre au jeu du papa dévoué, au risque de voir son mensonge grossir d’une manière trop compromettante. S’ensuit une série de gags très comiques qui donnent une légèreté agréable au film, bien que le thème ne soit pas si anodin quand on s’y intéresse de plus près.

En réalité, la comédie touche un sujet plus profond qui est la question de la parentalité et la responsabilité des adultes vis-à-vis des enfants dont ils ont la tutelle. Par la mise en scène de personnalités et de comportements stéréotypés, la réalisatrice met en évidence, avec tact, les contradictions qui caractérisent notre société moderne. De la présence étouffante d’une maman poule hyper angoissée à l’absence quasi totale d’une mère qui a voulu un fils à tout prix en ayant recours à l’insémination artificielle, nous parcourons une multitude de situations familiales tantôt simples tantôt complexes, avec un regard porté aussi sur le vécu des enfants.

Malgré que le scénario puisse paraître élémentaire, il nous emporte dans une cascade de répliques amusantes où le jeu des acteurs jouit d’un réalisme très réussi. L’humour est au rendez-vous dans chaque scène, sans exception ! C’est avec une douce bienveillance que Noémie Saglio présente cette histoire attachante, en montrant les joies et les failles des adultes. Sans prétention de jugement, elle nous invite à nous questionner sur nos intentions et nos actions, tout en nous laissant partir de bonne humeur et avec le sourire à la fin du film.

A propos Donata Vilardi 23 Articles
Journaliste du Suricate Magazine