[Avignon OFF 2021] Ay Carmela à l’Atelier Florentin

De Jose Sanchis Sinisterra, mise en scène de Lionel Sautet, avec Lionel Sautet et Caroline Fay à L’Atelier Florentin à 14h30 du 7 au 31 juillet (relâches les 12, 19, 26 juillet)

En 2015, on découvrait le texte d’Ay Carmela, écrit par Jose Sanchis Sinisterra, joué par Guy Pion et Béatrix Ferauge au Théâtre Le Public. En voyant cette pièce à l’affiche du Festival OFF d’Avignon, on ne pouvait pas résister au plaisir de réentendre le texte et de découvrir une nouvelle vision de l’histoire.

A la fin de la guerre civile espagnole entre républicains et franquistes, dans une salle de théâtre de Belchite (ville qui a été complètement détruit et laissée en état par Franco pour montrer en exemple les excès des républicains pendant la guerre) que l’on se retrouve. Sur scène, Carmela et Paulino, deux artistes ambulants capturés par les troupes franquistes et sommés de joueur un spectacle pour les huiles nazies, fascistes et les officiers de Franco. Des prisonniers de la Brigade Internationale, bientôt exécutés, y assistent aussi. Faut-il jouer ? Comment préserver son intégrité d’artiste dans ces conditions ? Si Paulino veut tout faire pour que le spectacle ait lieu, Carmela est, elle, imprévisible.

A l’entrée du spectacle, on est accueillit par des roll-ups résumant l’Histoire derrière la pièce, signe que le metteur en scène et comédien Lionel Sautet s’intéresse à son sujet. Vous pouvez d’ailleurs retrouver de la documentation sur cette période historique sur le site web de la compagnie Les Funambules.

Sur scène, on est pas déçu, les comédiens Lionel Sautet et Caroline Fay (sa voix fait trembler les murs de la salle lorsqu’elle chante) enchaîne les dialogues et les chansons avec une énergie folle et une émotion communicative. De plus, la réflexion sur l’art et l’implication politique de l’artiste retentit encore et toujours plus fort dans une époque ou la culture n’est pas considérée comme essentiel et une époque où les artistes sont encore plus déterminés à dénoncer les problèmes du monde, à faire bouger les cases dans lesquelles notre société est engluée.

Comme la première fois où l’on a découvert le texte, on a été rémué, secoué, impressionné, divertit. Le texte est magnifique quand il est interprété par deux comédiens exceptionnels. Lionel Sautet et Caroline Fay le servent à merveille. Préparez-vous à siffloter la célèbre chanson du titre, Ay Carmela, toute la journée.

A propos Loïc Smars 386 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du Suricate Magazine