Ancora tu, au Théâtre les Tanneurs jusqu’au 1 octobre

Un projet de Salvatore Calcagno et Dany Boudreault, mise en scène et direction artistique de Salvatore Calcagno, interprétation de Dany Boudreault. Du 29 septembre au 1er octobre 2021 au Théâtre Les Tanneurs.

Dans la petite salle du Tanneurs, Dany attend les spectateurs assis derrière sa table, dans un espace qui pourrait être son salon, sa chambre, son studio. Il nous invite à rentrer et à prendre place devant lui, entre-temps que les notes de « Sarà perché ti amo » se répètent en boucle. A côté de lui, un tableau. Marqué au feutre, les souvenirs de son histoire d’amour avec Salvatore, listés par mots-clés. De l’autre côté, on voit une valise ouverte et des roses, dernier geste romantique d’une histoire qui touche à sa fin. Dany était venu à Bruxelles pour créer un spectacle avec Salvatore mais ils sont tombés amoureux et ils n’ont pas créé de spectacle. Maintenant Dany doit retourner au Québec et il va falloir choisir les souvenirs qui l’accompagneront. Dans une valise et dans son cœur il n’y a pas assez de place pour stocker tout ça, il est nécessaire de trier ces moments de vie partagée, ces mots intimes gravés dans la mémoire, ces instants précieux qui avant étaient « pour toujours » et qui maintenant ne seront « plus jamais ». Entre humour et sensibilité, les spectateurs aident Dany à remplir sa valise de souvenirs : des chansons, des bribes de conversations, des images vivides d’une passion effrénée, des phrases qu’on aurait voulu dire mais qu’on ne pourra plus jamais prononcer.

Le jeu de Dany Boudreault est spontané et sincère. Son regard loquace et son langage corporelle permettent aux spectateurs de se mettre totalement à l’écoute et de partager véritablement le moment. Devant lui on se sent bien à l’aise, on oublie presque, par moments, qu’on est au théâtre. On se demande, d’ailleurs, s’il s’agit d’une histoire vraie. Effectivement le spectacle n’est présenté que trois fois : est-ce que Dany va vraiment partir après ? Ce jeu auquel on participe, en tant que spectateur, est-il une vraie catharsis ou juste une très belle manouvre dramaturgique ? Ancora tu nous rappelle qu’une histoire d’amour est aussi une mise en scène de moments, de mots, un enchaînement d’événement comiques et tragiques qui restent gravés dans la profondeur, un spectacle qui s’écrit en le vivant.

Cette création de Salvatore Calcagno et Dany Boudreault fait du bien. Il s’agit d’un spectacle authentique, simple et direct, avec un rythme entraînant et une mise en scène dynamique. Ancora tu nous capture, nous touche et nous fait réfléchir à l’amour mais aussi à une autre manière de faire du théâtre : une manière plus décontractée, moins intellectuelle, plus explicite et essentiellement vivante.

A propos Elisa De Angelis 44 Articles
Journaliste du Suricate Magazine