Air, claustrophobie post-apocalyptique

_MG_4850.CR2

air dvd

Air

de Christian Cantamessa

Science-Fiction, Thriller

Avec Norman Reedus, Djimon Hounsou, Sandrine Holt

Sorti en DVD le 13 janvier 2016

À la suite d’une probable guerre nucléaire, Bauer et Cartwright sont enfermés dans un bunker avec une mission cruciale : protéger des êtres humains cryogénisés afin que ces derniers puissent repeupler et reconstruire le monde. Cependant, les affres de l’enfermement couplées aux caractères mystérieux des deux protagonistes vont semer la zizanie.

Le thème du film post-apocalyptique est assez récurrent dans le cinéma de science-fiction. Avancer l’idée d’une annihilation totale de l’humanité permet en effet à l’imaginaire de s’épanouir puisque tout est permis ou presque. Dans Air, le scénario nous emmène davantage dans le huis clos psychologique que dans le fantastique, une aubaine pour le spectateur mais un risque pour le réalisateur de tourner en rond ou de digresser vers le récit incompréhensible. Heureusement, rien de tout cela dans Air, même si le film reste trop conventionnel.

Avec un casting qualitatif à défaut d’être quantitatif, Air avait au départ de quoi séduire. Djimon Hounsou (Blood Diamond) et Norman Reedus (Daryl Dixon dans la série The Walking Dead) dirigés par la boite de production Skybound Entertainment (The Walking Dead) faisaient passer ce long métrage pour un poids lourd dans le monde du direct-to-dvd. Et à la vue des images et de la prestation des acteurs, on ne peut que rester admiratif.

Mais voilà, alors que l’histoire se mue petit à petit en une confrontation idéologique et intentionnelle, celle-ci se saborde dans une mise en scène peu subtile où tous les desseins de nos deux survivants deviennent implicites, rendant toute supposition évidente. Ce constat n’est autre que la conséquence d’un manque de perspicacité du réalisateur Christian Cantamessa.

Affranchi alors de tout suspense, le film se laisse néanmoins regarder et dévoile par la suite quelques nouvelles pistes qu’exploite timidement la narration pour relancer l’intérêt du spectateur.

En mode mineur face au The Divide de Xavier Gens, Air travaille le thème de la survie avec beaucoup de densité mais aurait gagné à être plus irrespirable.

Matthieu Matthys
A propos Matthieu Matthys 817 Articles
Directeur de publication - responsable cinéma et littérature du Suricate Magazine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.