1000 maillots de foot de Bernard Lions

auteur : Bernard Lions
préface : Louis Nicollin
éditions : La Martinière
date de sortie : 2 janvier 2014

Les livres sur le football sont légion, tant ce sport est populaire. Pourtant, un thème assez souvent oublié, ce sont les maillots de football : que ce soit leur histoire ou la volonté de les collectionner. Il n’y a d’ailleurs pas de noms officiels pour ceux qui se passionnent pour ces vareuses toutes moites. Dans tous les cas, c’est curieux que l’on tourne les premières pages de cet ouvrage.

On commence tout d’abord avec une préface du truculent président de Montpellier : Louis Nicollin. Au vocabulaire étrangement sage (quand on se souvient de sa verbe fleurie …), le mot de Nicollin n’en est pas moins celui d’un passionné du sujet. Il fait partie d’ailleurs des 6 ou 7 gros collectionneurs vivant en France. On passe assez vite l’introduction de l’auteur (Bernard Lions, journaliste à L’Equipe et fana de maillots), qui ne dépasse pas la motivation pour l’écriture de son livre, pour se plonger dans l’histoire des tenues des différents footballeurs à travers le monde.

Que ce soit pour les nations ou les clubs, le schéma est le même : une présentation du maillot sur une double page avec un texte explicatif, 4 maillots emblématiques et le maillot actuel. Les deux pages suivantes sont généralement une anecdote ou une histoire sur un joueur ou un numéro de maillot emblématique suivi d’une photo. Parfois, une anecdote sur le maillot en général (voir le Barça). Une photo en double page conclut à chaque fois le dossier abordé.

Ce schéma répété de manière récurrente, est une bonne idée mais on y trouve aussi sa limite. Car on reste trop souvent sur notre faim au niveau des explications peu complètes ou parfois absentes. Le plus gros problème survient quand le texte ne sert qu’à remplir ce schéma, l’auteur n’étant que peu inspiré.

Le livre, 1000 maillots de foot, se termine avec un paquet d’annexes assez intéressantes. C’est d’ailleurs dans les maillots classés par thématiques que l’on retrouve le plus d’infos croustillantes. Des parties aussi précises que « Les maillots les plus populaires (par ventes) » ou « Les maillots les plus chers », que des parties un peu plus délurées comme « Les maillots les plus déjantés » ou « Les maillots les plus vintages ».

La dernière partie, avant les essentiels index, se compose d’un tour du monde des maillots d’équipe par pays. Assez sympa pour découvrir des pays moins connus la Malaisie ou l’Ouzbékistan. Par contre, le mystère reste entier : pourquoi ne pas les avoir mis par ordre alphabétique ? Cela nous aurait évité de faire un paquet de pages pour trouver les maillots belges, par exemple.

Au final, on est un peu partagé quant à la qualité de l’ouvrage. Des textes parfois inintéressants, un manque de logique dans la manière d’enchaîner les maillots, etc. Malgré tout, le livre plaira au fan de football qui y verra un livre sympa à mettre sur son étagère et un assez bon résumé sur les maillots de foot.

Loïc Smars
A propos Loïc Smars 308 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.