Ivan Tirtiaux – Il suffit d’une chute pour connaître l’Envol…

Une enfance passée dans un théâtre, parmi les comédiens, les musiciens et les artisans donne à Ivan Tirtiaux le goût de la musique. Chanteur à la voix profonde et souple, il s’invente une chanson folk, en français, à la fois ciselée et organique, empreinte de poésie, de blues et de musique latine. Auteur et compositeur exigeant, il allie un dépouillement narratif à des mélodies raffinées et des harmonies savantes.

Son nouvel album, l’Envol, est le fruit de plusieurs années d’écriture et de composition. Ses morceaux, Ivan Tirtiaux les a d’abord rôdés sur scène. Certains ont eu plusieurs vies, connus plusieurs versions ou arrangements. Le titre de l’album, vient du titre « Graines d’arbres » qui commence comme ceci : « Il suffit d’une chute pour connaître l’Envol ». Au delà de sa portée volontairement annonciatrice, ce titre relie entre eux tous les morceaux.

S’il a écrit la plupart des textes, joué d’une grande partie des instruments et effectué la majeure partie des arrangements, Ivan Tirtiaux a également su s’entourer d’amis et de musiciens d’horizons divers pour compléter son travail et peaufiner les 11 chansons qui composent cet album en partie produit grâce au financement participatif à travers le site KissKissBankBank.

Comme Ivan a un goût pour les lieux insolites, il l’a enregistré un peu partout, là où l’acoustique et le silence le permettait, dans son salon, des caves, des greniers, des cuisines, un loft, un centre de harpes.

Ivan Tirtiaux a confié le mixage de l’album à un ami d’enfance devenu orfèvre du son, Jean Vanesse, qui a notamment mixé l’album de Melanie De Biasio. C’était la personne toute indiquée pour donner une cohérence à l’album. Le mastering, lui, a été fait par un autre sorcier, Chab, au Studio Translab à Paris, qui a notamment masterisé les albums de Daft Punk, Gaëtan Roussel, Brigitte, Fauve, Stephan Eicher, …

Les chansons d’Ivan Tirtiaux célèbrent le hasard, le cours de la vie et les nombreux déboîtements du destin. On y parle de voyage, de villes, de femmes, de libellules, de désastres, de graines d’arbres, d’océans, … Le bonheur d’un spleen belge y retentit lumineux, comme le blues et la saudade d’un Nord traversé par le monde.

Sur scène, le chanteur caresse, martèle, percute sa guitare et habite littéralement la scène, soutenu par des musiciens aux talents rares. Choristes et multi-instumentalistes, ceux-ci habillent les chansons d’arrangements fouillés et toujours au service du texte. On vibre au son d’une mandoline, des voix, d’un banjo, d’un harmonium, d’une basse et de percussions, le tout relevé ça et là d’un peu d’électricité. Dans la version duo, la réplique est donnée par un contrebassiste muni d’une grosse caisse.

Sortie : 6 octobre 2014 + tournée en Belgique

https://www.facebook.com/ivantirtiaux

EN CONCERT :

27/09/14 : La Ferme du Biéreau – Louvain-la-Neuve (duo)

25/10/14 : Espace Delvaux/La Vénerie – Boitsfort (quartet – Release party)

31/10/14 : La Chapelle – Mons (quartet)

01/11/14 : La Bonne Source – Fleurus (quartet)

06/11/14 : La Boule Rouge – Namur (duo)

08/11/14 : Maison de la Culture d’Arlon – Arlon (duo) + Antoine Chance

14/11/14 : Etable d’Hôte à Ittre, en partenariat avec le CC d’Ittre – Ittre (duo)

21/11/14 : Centre Culturel – Saint-Georges-sur-Meuse (duo)

29/11/14 : Maison culturelle Famenne-Ardenne – Marche-en-Famenne (quartet)

04/12/14 : Rideau Rouge – Lasnes (quartet)

12/12/14 : Centre culturel le Fourquet – Bruxelles (duo)

Déborah Lo Mauro
A propos Déborah Lo Mauro 221 Articles
Journaliste

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.