Ouverture de la saison théâtrale à la Balsamine

C’est avec une soirée en deux parties consacrée à notre rapport avec le monde animal que le Théâtre de la Balsamine a ouvert sa saison 2014-2015.

Et si la thématique pouvait de prime abord sembler éloignée du monde du théâtre, c’est pourtant le fondement de la programmation théâtrale qui se trouvait là en creux. Monica Gomes et Fabien Dehasseler, directeurs artistiques, précisent les choses dans leur édito : après s’être interrogés sur ce qu’on appelle le « propre de l’Homme », ils l’ont mis en confrontation avec la définition toujours négative de ce qu’est l’animal. Le propos se fait limpide, « L’artiste est devenu, en ces jours de crises, l’objet d’une grande chasse brutale et donc espèce à protéger […] Le regard de l’artiste comme le regard de l’animal, nous met à nu, il nous questionne sur nos fondements et nos limites. Il interroge constamment notre statut, notre identité, et témoigne aussi des incertitudes de plus en plus forte quant à notre véritable nature. »

En première partie, c’est à l’exposition du photographe et plasticien Hichem Dahes que nous étions convié. Également photographe associé du Théâtre, Dahes a conçu la composition de chacune de ses photographies noir et blanc en collaboration avec les metteurs en scène de chaque pièce de la programmation. Dans un deuxième temps, elles furent manipulées par les graphistes pour leur donner l’aspect de gravures, présentes dans les différentes brochures et programmes, donnant une forte identité graphique à cette saison.

Expo Balsamine

Très réussies, les photographies ne sont pas de simples clichés d’animaux mais bien des compositions très travaillées, personnelles. Si elles peuvent apparaitre comme froides au premier regard, il s’en dégage vite une certaine mélancolie mêlée d’absurde.

Dans un deuxième temps, la Balsamine proposait une conférence/Cabinet de curiosités d’Isabelle Dumont (également ce soir, 19 septembre) : Animalia. Brassant tout un éventail de sources (biologiques, philosophiques, mais également artistique), d’Isabelle Stengers à Ovide, de Jean-Christophe Bailly à Messiaen, de Chris Herzfeld à Isabella Rossellini, c’est dans un monde peu connu qu’Isabelle Dumont nous invite. Mêlant son, vidéo et monologue, Isabelle Dumont réussi pendant 1h20  à éveiller notre curiosité pour le monde animal.
Loin d’un Jardin Extraordinaire transposé à la scène, Animalia navigue avec une rare aisance entre la pédagogie, l’humour, l’écologie, l’histoire. Avec une tonalité badine et un réel talent d’actrice, cette conférence-spectacle nous laisse présager du meilleur pour la suite de la programmation du Théâtre de la Balsamine.

Théâtre de la Balsamine:
Exposition de Hichem Dahes: le 18 et 19 septembre 2014
Conférence Animalia d’Isabelle Dumont: le 18 et 19 septembre 2014 à 20h30
Programmation: cliquez ici

Julien Chanet
A propos Julien Chanet 20 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.