Il n’y a pas de sot métier, Talk-Shows au TTO

La série de talk-show Il n’y a pas de sot métier du mois d’avril présentée au Théâtre de la toison d’or s’adresse aux parents (« Mon enfant, après tes secondaires, tu deviendras avocat ! »), aux rhétoriciens (« Qu’est-ce que je pourrais bien faire l’an prochain ? »), aux enseignants (« Ecoutez et renseignez-vous avant de choisir votre chemin ! ») ou encore aux travailleurs en soif de changement (« Je deviendrais bien psy,… »).

L’idée est simple : inviter des professionnels du secteur, les mettre en cercle sur la scène et leur poser des questions piquantes et même embarrassantes sur leur métier. Le but est évidemment de mettre à nu la profession et de ne laisser aucun tabou pour permettre aux jeunes ou moins jeunes de se fixer dans leur choix professionnel. En cela, Nathalie Uffner ne manque pas de mordant et titille les intervenants jusqu’à plus soif.

La soirée du 22 avril était consacrée à la psychologie : « Tu seras psy mon fils ». Réunis sur scène : Julien Talent – psychiatre ; Denis Jacques – psychiatre comportementalisme ; Isabelle Goldschmidt – psychologue ; Pascale Champagne – psychologue. La certaine rigidité dont ils font preuve sur scène s’est peu à peu dissipée au fur et à mesure des questions et rires du public. Des extraits vidéos sur Michel Onfray, Jacques Lacan et Françoise Dolto ponctuent la discussion qui s’attardent tout d’abord sur le choix des études, le CV des intervenants ou encore les théories qui ont influencés leurs choix. À l’unanimité, la qualité indispensable pour ce métier est d’aimer les gens et d’aimer les problèmes. Lorsque ces spécialistes évoquent leur première consultation, la rigidité inhérente à leur titre fait apparaitre quatre professionnels à leur début, eux-mêmes stressés et mal à l’aise. D’autres extraits vidéos sur certaines techniques de thérapie suivent : l’hypnose, le tapping, la danse de l’ego conscient, la biodanza ou encore la rigologie. Il va s’en dire que Nathalie Uffner utilise à bon escient ces extraits vidéos pour questionner les intervenants !

Le 25 avril était réservé au monde de la recherche : Christian Chatelain – professeur en hématologie ; Juan d’Oultremont – plasticien ; Pasquale Nardone – physicien ; Dominique Bosquet – archéologue. Le type de questions permet d’explorer le chemin qui mène à la recherche : les rencontres déterminantes pour le choix des études, le titre du mémoire, les souvenirs de sessions d’examens, le moment où on a su qu’on voulait faire de la recherche, le projet familial, les activités pour déconnecter de la recherche, …etc. Les quatre intervenants sont moins en lien les uns avec les autres, leur domaine de recherche étant distincts. Toutefois, l’activité de recherche et la manière de procéder se retrouve dans les différents récits. La soirée semble beaucoup plus détendue et les interactions entre les intervenants plus rebondies. Des vidéos ou photos permettent d’appréhender le domaine de recherche de chacun, que ce soit via des photos de chantiers de fouille ou de performances. L’expérience visant à permettre au public de toucher à la physique avec des ballons gonflables a eu le mérite de faire rire aux éclats, les ballons ayant décidés d’éclater au mauvais moment !

Deux soirées donc pour mettre l’eau à la bouche de futurs psychologues ou chercheurs et répondre à leurs questions. Seul bémol : les mises en scène identiques du maitre de cérémonie à l’une et l’autre soirée qui donne un goût de déjà vu lorsqu’on participe aux deux talk-show.

Déborah Lo Mauro
A propos Déborah Lo Mauro 221 Articles
Journaliste

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.