BSF 2017 – Jour 9 : la foule acclame Boulevard des Airs

Ce lundi marquait le retour du beau temps sur Bruxelles. Et la réaction des festivaliers ne s’est pas faite attendre : ils sont venus en nombre pour profiter de l’excellente programmation que leur proposait le BSF en cette veille de congé.

Et bien leur en a pris, puisque ce neuvième jour de festival aura été l’un des meilleurs depuis le début des festivités.

Delta, les faux néophytes de la scène belge

Après le concert du tôlier Ozark Henry sur la Place des Palais, une petite transhumance s’organisait hier pour rejoindre l’Orange Stage, située quelques centaines de mètres en aval. La raison ? L’arrivée du duo de pop belge le plus en vue du moment, Delta.

Il faut dire que chacun de leurs singles est devenu un tube, passant en boucle sur les stations de radio du royaume. De En visant la lune à Le verre de trop en passant par Hériditaire, Delta fait mouche à chaque fois. Trois singles et trois succès, difficile de faire mieux.

Et leur succès a encore pu être vérifié hier soir sur la Place de l’Albertine. De fait, les morceaux s’enchaînaient et galvanisaient une assistance se faisant de plus en plus compacte à mesure que le concert avançait. De même, le public n’hésitait pas à fredonner les couplets de chaque chanson. C’est alors qu’on entendit derrière nous une jeune femme affirmer : « C’est dingue d’avoir autant de succès en commençant à peine ! ». C’est vrai et en même temps faux à la fois, puisque notre duo faisait auparavant partie d’un trio, celui de The Meridians, un groupe ayant égrené les festivals avec leur fameux single Mountains.

Boulevard des Airs, une ode à la fête

Sur les coups de 22h30, peu après que The Divine Comedy ait livré un concert très propre devant une assemblée éparse sur la Place des Palais, c’était au tour de Boulevard des Airs d’enflammer le BSF du haut de l’Orange Stage. Un concert très attendu et donc quasi sold out. Et celles et ceux qui avaient choisi ce concert plutôt que celui de Feist – aussi qualitatif, à n’en pas douter – ne l’ont certainement pas regretté.

Au rythme des saxophones et des trompettes, Boulevard des Airs a fait trembler les vieux pavés de la capitale en présentant leur désormais incontournable album intitulé Bruxelles pour la dernière fois (ou presque, puisque le groupe se produira encore à Nouméa en septembre). Pour les Tarbais, quoi de mieux que de finir la tournée Bruxelles dans la ville qui lui a donné son nom ?

Et, comme à leur habitude, les jeunes musiciens du Sud-Ouest ont tout donné sur scène. Un show énergique et en totale communion avec le public présent qui n’a cessé de chanter en même temps que Sylvain Duthu, ce diplômé de Sciences Po devenu star de la scène, ou la belle Mélissa Doya, pour qui l’aventure avec Boulevard des Airs devrait s’arrêter prochainement.

Difficile toutefois de relater l’expérience tant écouter un album de Boulevard des Airs est à mille lieues de vivre leur prestation en live. On se contentera de dire que le moment fût magique, puissant et plein d’émotion. À lui seul, le concert de Boulevard des Airs vaut le prix d’un pass 10 jours au BSF.

Commentaires

commentaires

Matthieu Matthys
A propos Matthieu Matthys 666 Articles
, omniscient avorté, avide de nouveautés et en recherche perpétuelle du pourquoi du comment, je suis fondateur, directeur de publication et responsable cinéma du Suricate Magazine.