Blockbuster au National : le cinéma au théâtre !

De Nicolas Ancion, conception et mise en scène du Collectif Mensuel, avec Sandrine Bergot, Quentin Halloy, Baptiste Isaia, Philippe Lecrenier, Renaud Riga, crédit photo : Dominique Houcmant/Goldo

Du 23 novembre au 4 décembre 2016 à 20h15 au Théâtre National

Faire un « grand détournement » cinématographique au théâtre, tel est le défi que relève haut la main le Collectif Mensuel avec Blockbuster. Bien décidés à échauffer les esprits et à tout faire péter, le groupe de comédiens réveille la flamme citoyenne (et cinématographique) qui est en nous.   

Dans un contexte de crise et de paupérisation généralisée, le gouvernement décide de prendre des mesures inédites : l’abrogation des cadeaux fiscaux aux entreprises et l’instauration d’une taxe sur les transactions financières. Dans le même temps, la journaliste Corinne Lagneau (Julia Roberts) est sur le point de sortir un article accablant dénonçant les profits faramineux mais non taxés des entreprises. Pourtant, à la veille de la publication, le papier et son auteure sont mis de côté. Dégoûtée mais décidée, Corinne Lagneau diffuse sur les réseaux sociaux une note incendiaire invitant à la révolte contre ces quelques privilégiés qui tirent les ficelles et anéantissent notre monde. Digne d’une déclaration de guerre, son texte se propage comme une trainée de poudre à travers le monde. Evidemment, ce n’est pas du goût du Directoire de la Fédération des Entreprises ; le directeur M. Mortier (Michael Douglas) fait appel à son homme de main (Sylvester Stallone) pour régler le compte de cette journaliste et faire le ménage. Mais, les actes de résistance citoyenne se multiplient déjà. Une révolte populaire semble être en marche : sera-t-elle pacifique ou sanglante ? Qui l’Etat va-t-il soutenir ?

Aux antithèses du big business associé au terme « blockbuster », ce spectacle montre la révolte des 99% contre les 1%. Cela est d’autant plus perturbant que la ressemblance entre notre réalité et ce que nous voyons à l’écran est saisissante. À peine fictionnalisé donc, le spectacle amène à une réflexion sur notre société et insuffle une envie de changement et de révolte. Mais à fond engagé, forme drôle : le spectacle nous livre quelques pépites humoristiques dont une génialissime séquence de téléphone arabe.

S’il peut paraître un peu particulier d’aller voir un film au théâtre – diable ! Que font les comédiens si des acteurs assurent le show sur la toile ? –, le scepticisme est balayé dès les premières secondes du spectacle. Les comédiens sont suractifs dans leur salon de bruitage au pied de l’écran. Voix et dialogues, bruits de pas, crépitement du feu, crissements de pneu, explosions, bande originale, … Les comédiens sont au four et au moulin, et le spectateur louche tant il ne sait qui ni où regarder. Le dilemme se dissipe à mesure que l’intrigue du film se construit et nous emporte… jusqu’à la standing ovation finale.

Débauche de travail, d’ingéniosité et d’originalité, Blockbuster rejoint la prestigieuse catégories des spectacles qui marquent une saison théâtrale.

Elodie Mertz
A propos Elodie Mertz 116 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.