Le Trésor de Toutankhamon par Zahi Hawass

auteur : Zahi Hawass
photographies : Sandro Vannini
éditions : Actes Sud
date de sortie : octobre 2014
genre : Historique, archéologie, beau livre, monographie

Chronologie de la plus célèbre découverte archéologique du XXe siècle, par l’ancien Ministre des Antiquités de Moubarak.

A Louqsor, en 1922, la Vallée des Rois a déjà révélé la plupart des sépultures royales du Nouvel Empire égyptien (1539-1069 av. J.-C.) cachées dans les recoins de la montagne El-Qurn. Howard Carter, un archéologue britannique, financé par le Comte de Carnarvon, nourrit cependant le rêve fou de découvrir l’emplacement d’une tombe perdue et inviolée : celle de Toutankhamon, un pharaon méconnu mort à 19 ans.

A cette époque, Carter réalise sa cinquième fouille de la concession de Theodore Monroe Davis. Le Comte de Carnarvon, las d’attendre et de financer ses prospections depuis 1917, lui donne une ultime chance d’exploration. Alors que tous les espoirs de réussite semblent envolés, le 4 novembre 1922, un porteur d’eau creuse un trou à proximité des excavations pour y enfouir des jarres, et découvre soudain la marche supérieure d’un escalier…  En arpentant le tunnel qui mène à une antichambre, Carter sait qu’il vient de découvrir le sépulcre au célèbre masque d’or.

Dans un style parfois trop romancé, Zahi Hawass nous conte l’histoire d’une découverte funéraire majeure du siècle dernier. Très controversé pour sa proximité avec l’ex-président Moubarak, le plus célèbre des chercheurs d’Egypte a occupé jusqu’en 2011 le poste de secrétaire général du Conseil suprême des antiquités. Partisan d’une archéologie nationale, il s’est opposé violemment aux chercheurs étrangers et a toujours manifesté sa volonté de récupérer le patrimoine conservé dans les musées occidentaux. Il reste cependant l’instigateur de récentes découvertes très populaires.

Dans Le Trésor de Toutankhamon, cet ancien ministre nous présente une étude érudite de l’histoire du tombeau pharaonique et de son matériel, décrite précisément et saupoudrée d’anecdotes savoureuses. Toutes les pièces du trésor, conservées au Musée du Caire, ont été magnifiquement photographiées par Sandro Vannini. Ses clichés d’une netteté parfaite, tirés à l’aide d’un Silvestri Bicam II, ornent ce grand format de 295 pages et s’harmonisent parfaitement avec la prose de Zahi Hawass.

Un ouvrage réservé aux fans d’égyptologie.

Héloïse Dumoulin
A propos Héloïse Dumoulin 12 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.