Still Standing for Culture, un an de confinements ciblés : les actions à Bruxelles ce samedi 13 mars

Mardi dernier, Still Standing for Culture a communiqué les raisons et motivations de sa quatrième action. Les dernières décisions gouvernementales n’ayant laissé entrevoir aucun changement d’attitude, ce samedi 13 mars, 365ème journée de confinements ciblés, sera l’occasion de réaffirmer que le “modèle” de société à l’œuvre depuis un an n’a rien d’une évidence rationnelle ni d’une fatalité sanitaire : il s’agit de choix idéologiques qu’il est devenu urgent de rectifier.

Après avoir tenté le dialogue, les rencontres avec partis et dirigeants, après avoir communiqué, pétitionné, cette fois, la culture et d’autres catégories “d’oubliés” convergeront pour marteler ensemble : nous voulons des rééquilibrages et non des assouplissements, afin que tous les pans de la société trouvent leur place dans une période situation qui s’est installée dans le long terme !

● À travers le pays, de nombreuses actions marqueront cette convergence de vue et des liens solidaires entre mouvements et secteurs de la culture, de l’horeca, des étudiants, etc. ● Pour l’occasion, le mouvement spontané Trace ton cercle avancera d’un jour sa journée d’actions pour rejoindre celle de Still Standing (voir la carte des actions Trace ton cercle).
● Des théâtres, cinémas et centres culturels rouvriront leurs portes à 13h13, marquant un pas supplémentaire dans le refus d’appliquer plus longtemps les choix gouvernementaux (un pas franchi également ce vendredi 12 mars par le guitariste Quentin Dujardin qui donne trois concerts au centre culturel la Vénerie à Bruxelles).
● La journée se clôturera par un débat retransmis en direct du Théâtre National de Belgique : “Sommes-nous condamnés à être des variables d’ajustements ? Si oui, quelles en seront les conséquences ?”. Ce débat sera retransmis en direct sur Auvio, sur YouTube et sur la page Facebook de Still Standing for Culture.

Pour en savoir plus sur les quelques centaines d’actions qui se profilent dans le pays, consultez la liste des actions recensées sur www.stillstandingforculture.be/agenda


À Bruxelles… Environ 80 d’actions sont déjà annoncées sur le site de Still Standing, d’autres continuent à être publiées chaque heure. Vous pouvez les visualiser sur cette carte. N’hésitez pas à les parcourir. Parmi ces actions très variées, qui détournent les interdits et le présupposé que la liberté d’expression ne s’appliquerait pas au champ artistique, nous épinglons quelques temps forts de cette journée.

11h-14h : Les Marolles Still Standing !

• À 11h, rassemblement des “oubliés” sur la place du Jeu de Balle, lieu d’arrivée de la fanfare Met-X et de la “procession des escargots” (départ à 9h du collectif AuQuai , 23 quai du Hainaut, 1080 Bruxelles). Différentes prises de parole et interventions “intersectorielles” se succéderont pendant une heure sur cette place qui accueille depuis 148 ans un marché de puces et de brocante quotidien, désormais symbole de l’inégalité de traitement imposée depuis aux secteurs “oubliés”. Le rassemblement se terminera à 12h par une casserolade pour le retour du Vieux Marché, des brocantes de quartiers, de nos bars préférés, des clubs sportifs, des lieux culturels fermés…

• À 12h15, convergences des luttes et des vitrines : dans une vingtaine de vitrines de bars et restaurants fermés, mais aussi dans des lieux culturels du quartier, là où on ne nous empêche pas encore de nous exprimer, se déploieront installations et interventions diverses marquant la solidarité entre les “oubliés”.

• À 14h, Combat entre le Gouvernement et les Non essentiels (voir la vidéo de présentation).
Voir le programme complet de Marolles Still Standing !
➔ Des portes parole de Still Standing seront disponibles pour des interviews au rassemblement de 11h.

Le 13h13

Un peu partout dans le pays, des théâtres, des cinémas, des centres culturels ont choisi cette heure symbolique pour rouvrir leurs portes, qui pour 13 minutes, qui pour 13 spectateurs, etc. À Bruxelles, ce sera notamment le cas du Rideau, du Varia, des Tanneurs, de La Maison qui chante, du Théâtre National, du Théâtre de Poche, des Brigittines, de la Raffinerie, du Palace, du cinéma Galeries, du Nova, du Vendôme…

Les files d’attentes

À l’heure actuelle, faire la file, c’est quasiment une des dernières possibilités de se rassembler légalement, pour continuer à faire lien, à échanger, à se rencontrer, à habiter l’espace public. C’est aussi une manière de souligner les différences de traitement entre secteurs. C’est, enfin, une façon de témoigner notre impatience, nos besoins de liens sociaux, notre refus des choix politiques opérés dans la gestion de la pandémie.

À Bruxelles, des files sont annoncées à 13h13 devant le Théâtre National, à 15h au Matongé sur la chaussée de Wavre (entre le cinéma Vendôme et Muziekpublique, avec le renfort de la scène slam de Bruxelles), à 19h devant l’AB, le Palace et le Beursschouwburg. Des files devraient également se former devant des bars.

Les vitrines

En collaboration avec le collectif Resto Bar, des actions en solidarité avec le secteur de l’horeca se déploieront sur tout le territoire bruxellois (place Flagey, parvis de Saint-Gilles, centre-ville, Schaerbeek, quartier européen, etc.). Installations, danse, affichage, théâtre, cirque ou concerts se logeront à l’intérieur des vitrines de bars, cafés et restaurants. Le L’S café fera notamment son chant du cygne, et en profitera pour rendre hommage à tous ceux qui ont déjà définitivement fermé.

A propos Loïc Smars 386 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du Suricate Magazine