[Saison 2016-2017] Des Riches Claires plus que dynamiques !

Il y a déjà trois ans que Eric de Staercke a repris la direction du Centre Culturel des Riches Claires. Nichées au centre-ville entre bars et la bibliothèque du même nom, les Riches Claires sont un lieu de diversités, de créations et de nouveautés placées sous le sceau de l’absurde, de l’émotion ou de la provocation. Dans la même optique, la saison théâtrale se focalisera essentiellement sur des auteurs de notre plat pays (un seul servira d’exception qui confirme la règle).

On retrouvera, hormis la saison traditionnelle, les lundi-théâtre et les dimanches en famille reprenant des textes de la programmation mais aussi quelques exclusivités. Avec ces deux jours consacrés à la culture, les Riches Claires ne fermeront donc pas de la semaine.

djangofollies

En marge des spectacles, le centre propose encore d’autres activités durant l’année ! Tout d’abord, les conférences-spectacles d’Aboude Adhami mais aussi des festivals pour débuter 2017 : deux sont devenus des institutions, un autre sera une nouveauté. Les Djangofollies (19-20-21 janvier 2017) seront de retour ainsi que le festival cinématographique Courts Mais Trash (25 au 28 janvier 2017). Le centre propose aussi son lieu à Bert Uyttenhove pour un festival de danse (Interdans 2017, The Contemporary Dance Festival – 22 et 23 janvier 2017) flamand, pour la première fois dans un lieu culturel francophone.

courts mais trash

Pour préparer ses fidèles abonnés et autres curieux, les Riches Claires ont mis les bouchées doubles : une présentation déjantée en juin et une journée d’ouverture début septembre.

La présentation de la saison ne s’est pas passée comme prévu ou comme habituellement ! Eric de Staercke, des élèves comédiens et les protagonistes des différents spectacles ont décidé de nous faire voyager en groupe d’une quinzaine de personnes dans tous les coins et recoins du Centre Culturel pour découvrir différents happenings des futures créations de 2016-2017. Un tour dans la chaufferie, un autre dans la salle des décors, un passage sur la scène, un café dans les toilettes, une dispute dans la cuisine, une pause dans les escaliers, une émission dans la bibliothèque, de l’intimité dans les loges, etc. Pour les spectacles absents de la visite, on découvrira, en charmante compagnie et de manière plus traditionnelle, quelques explications du directeur ou de l’auteur. Bonus plaisant : gardez bien le ticket de la journée, il y a une invitation pour le spectacle attribué à votre groupe pour le parcours !

La journée d’ouverture du samedi 10 septembre est elle aussi gratuite et propose plusieurs spectacles de tous types. Un spectacle pour enfants à 15h, un spectacle d’ombres à 16h, un spectacle interactif sur l’alimentation à 17h, un spectacle de danse à 19h, des projections de courts-métrages à 20h15 et la soirée se terminera dans le bar pour une soirée animée par Vincent Pagé, le DJ Déluré qui sortira ses plus vieux tubes entrecroisés d’intermèdes loufoques.

Consultez le site web des Riches Claires : https://lesrichesclaires.be

On va voir quoi ?

2016

15/09 au 01/10 (Petite salle) : Le Cha-cha-cha du Chef de Gare : un duo tout droit sortis des sixties qui donne des conseils inspirés des fameux ouvrages didactiques Marabout Flash.

15/09 au 01/10 (Salle Viala) : 08h03, ce matin-là… : L’histoire de Simon, 36 ans et qui ne veut rien oublier, qui veut laisser une trace. Une pièce inspirée librement de la nouvelle de Richard Matheson.

13/10 au 29/10 (Petite salle) : Un mardi sur deux : L’une vieillit dans une résidence et ne veut pas oublier, l’autre la visite mais veut oublier. Une plongée dans le monde de la mémoire et deux femmes qui luttent pour garder leurs repères.

13/10 au 29/10 (Salle Viala) : Cyberchute : Un délire surréaliste où tout va vaciller, une folie qui nous fera voyager d’Uccle à Ostende, de La Louvière à Paris en 1789.

10/11 au 26/11 (Petite salle) : Adèle : Adèle retrouve le village de pêcheurs de son enfance, pleure la disparition de Maria qui l’a élevée. Adèle est perdue : elle a un enfant qui grandit dans son ventre, un homme qui l’attend et elle se souvient de son rêve de partir en mer comme son héroïne, Anne Bonny, la femme pirate.

10/11 au 26/11 (Salle Viala) : Le Pont : Deux hommes se retrouvent sur un pont pour se suicider : l’un par habitude, l’autre pas désespoir amoureux. Tout cela donnera bien sûr une comédie cynique sur leur soif de vivre et d’aimer.

08/12 au 31/12 (Petite salle) : Non-dits : Deux comédiennes vont explorer différents facettes du langage : l’art de dissimuler les vérités et notre rapport à l’autre quand on veut éviter les conflits.

08/12 au 31/12 (Salle Viala) : Abysse Repetita : le Panach’Club fonce tout droit dans l’iceberg de l’absurde et explore un des nombreux mystères de la mer. Une mise en scène d’Eric de Staercke, une histoire entre Agatha Christie et Jules Vernes.

2017

12/01 au 21/01 (Petite salle) : Bug : un marionnettiste qui fait corps avec le personnage, un musicien et au final, une femme qui n’a plus beaucoup de temps devant elle. Alors que surgit « L’autre », elle ressent de nouveau ses désirs de jeunesse.

12/01 au 21/01 (Salle Viala) : Aval’Anches : 4 musiciens et 4 clarinettes : Les Essouflés proposent à un rythme infernal de la musique, de l’humour et de la poésie.

26/01 au 11/02 (Petite salle) : Le Sapin en plastique : C’est cru, c’est drôle, c’est absurde. On y retrouve un homme et son sapin en plastique, la blonde du dessus qui tape à la porte, un type des pizzas qui vient chaque semaine, des témoins de Jéhovah, sa femme qui s’est barrée, etc.

26/01 au 11/02 (Salle Viala) : Trance : Nono Battesti revient avec un nouveau spectacle accompagné de la même équipe : une rencontre entre deux âmes, sans préjugés, sans peurs, sans marques de distinction …

16/02 au 11/03 (Petite salle) : Le vieux juif blonde : L’accroche : « Ce n’est pas évident d’être crédible quand on parle géopolitique avec un 95C » ! Un rescapé d’Auschwitz dans le corps d’une jeune blonde de 20 ans !

16/02 au 11/03 (Salle Viala) : L’Orkestre : c’est une co-mélo-die, où il y a du mélo et de la comédie. Où l’on accompagne un groupe à un mariage. Mais le contrat a mal été préparé, ils vont devoir rester longtemps. Bien sûr, les tensions entre eux vont remonter à la surface.

16/03 au 01/04 (Petite salle) : Amours, à mort : Paul Van Mulder, après La solitude d’un auteur de peep-show revient avec une autre pièce coup de poing suivant un homme isolé qui n’existe que par la souffrance. Une descente aux enfers expliquant comment certains en arrive à se faire exploser.

16/03 au 18/03 (Salle Viala) : Un fils de notre temps : Hamadi continue à explorer la question du radicalisme et de l’extrémisme dans les minorités. Un spectacle de retour cette année dans un contexte actuel où cette pièce est essentielle.

21/03 au 25/03 (Salle Viala) : L’homme semence : l’histoire réelle d’un village où il n’y avait que des femmes. Des femmes qui se sont promis de partager le premier homme qui arriverait. Mais comment lutter contre ses sentiments ?

27/03 au 01/04 (Salle Viala) : Conte de fées : Et si pour une fois on faisait un conte de fée qui commence mal et termine mal ? Quelle innovation ! Par exemple, tuons d’entrée de jeu le petit héros et qu’on ne le fasse pas revenir !

20/04 au 06/05 (Petite salle) : Destin : Dominique est une femme rangée. Elle trouve un soir Anna, une femme perdue sur le pas de sa porte. Que faire ? Ouvrir sa porte ou l’accueillir ?

20/04 au 06/05 (Salle Viala) : Orgasme et Violon : Quel est le plus grand mystère de l’univers, hormis la disparition des clés de voiture ou de la deuxième chaussette ? C’est  cet animal étrange qu’est « L’autre » donc on ne peut se passer, mais à côté de qui on passe parfois et qu’on finit par gâcher souvent.

11/05 au 24/05 (Petite salle) : Victoire nue : Lucas est jaloux et demande à Victoire, que personne ne puisse plus jamais la voir nue. Mais Victoire risque de le prendre au pied-de-la-lettre !

11/05 au 24/05 (Salle Viala) : Alive : Un spectacle musical et l’histoire d’un gamin qui a comme ami imaginaire un cowboy redoutable. Maintenant qu’il a grandi, il va inventer une dernière aventure où la fin verra la mort de son héros et tenter d’entrer de plain-pied dans la vie.

riches claires bannière

Quelques conseils pratiques ?

  • Profitez des e-tickets et gagnez du temps en évitant les files de la billetterie
  • Le mardi aux Riches Claires c’est avantageux ! Des matinées théâtrales (à 14h) et des tarifs à 6€ le premier mardi de chaque série de spectacles !
  • Foncez vous garer à l’Interparking Rouppe-Fontainas, c’est gratuit (pour 3h) si vous validez votre ticket au bar du théâtre !
  • Plein d’abonnements et pass différents qui permettent d’éviter les files interminables, donnent droit à un abonnement d’un an à la bibliothèque des Riches Claires, une boisson gratuite à chaque fois que vous y allez et même une place gratuite pour un spectacle si vous les prenez avant le 15 juillet !

Et le reste des infos pratiques sur https://lesrichesclaires.be/infos-pratiques/

 

Loïc Smars
A propos Loïc Smars 312 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.