Revoir La Grande évasion accompagné d’un véritable orchestre les 15 et 16 décembre à Bozar

« Film Symphonic » est un nouveau concept du Belgian National Orchestra. À partir de cette saison, deux concerts de musique de film seront donnés chaque année, une série dont les curateurs ne sont autres que les chefs d’orchestre Dirk Brossé et Frank Strobel. Ces deux experts du genre présentent des films que vous n’aurez pas l’occasion de voir ailleurs – et certainement pas accompagnés d’un orchestre symphonique en direct. Le premier ciné-concert de cette série ? La Grande Évasion avec la musique d’Elmer Bernstein ! Rendez-vous le jeudi soir 15 décembre à 20h dans la salle Henry Le Boeuf de Bozar, où le Belgian National Orchestra, dirigé par Dirk Brossé, accompagnera ce film en direct !


Une histoire vraie

La Grande Évasion est basée sur une histoire vraie. Pendant la Seconde Guerre mondiale, pas moins de 76 prisonniers ont réussi à s’échapper du Stalag Luft III, un camp de prisonniers de guerre allemand situé dans l’actuelle Pologne. Pour ce faire, toute la population du camp a travaillé pendant des mois à la construction d’un tunnel de plus de 100 mètres de long, principalement étayé par des planches de lit provenant des baraquements des prisonniers. Sur les 76 personnes qui ont réussi à s’échapper, seules trois ont réussi à atteindre le territoire des Alliés en toute sécurité après avoir beaucoup erré.

L’un des prisonniers de guerre qui avait aidé à creuser le tunnel, mais n’avait pas pu s’échapper lui-même, a relaté ses expériences dans un livre publié en 1950. Ce livre, The Great Escape, a servi de base à une véritable superproduction en 1963. Le film éponyme du réalisateur John Sturges a été nommé pour plusieurs prix et a réussi à décrocher un prix dans la catégorie du meilleur acteur au Festival international du film de Moscou.

Une musique de film par Elmer Bernstein

La musique d’Elmer Bernstein est en partie responsable du succès gigantesque de La Grande Évasion. Chaque personnage du film a son propre motif musical lié au thème principal du film. Une musique entraînante dépeint l’audace des prisonniers de guerre, tandis que des passages plus doux leur donnent un visage profondément humain et sympathique. Le Belgian National Orchestra joue la partition d’Elmer Bernstein sous la baguette de Dirk Brossé, tandis que le classique du cinéma est diffusé sur grand écran pendant ce temps.

Plus d’informations sur : https://www.nationalorchestra.be/fr/calendrier/15122022

A propos Loïc Smars 442 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du Suricate Magazine