Requiem pour un crime au Café Théâtre du TTO

requiem pour un crime affiche

Mise en scène : Antoine Guillaume avec Maria Abecasis, Laurent Bonnet, Céline Chappuis, Monia Douieb, Marie-Astrid Legrand, Gaëlle Swann et Julien Van Aerschot

Les 04, 05, 11, 12, 18, 19, 25, 26 mai à 20h30 au Théâtre de la Toison d’Or (TTO)

La compagnie du scopitone revient avec « Requiem pour un crime » au café-théâtre du Théâtre de la Toison d’or. Tiens-donc….que peut bien être un café-théâtre ? Eh bien vous serez pendant deux heures mal assis sur une chaise en plastique serré les uns contre les autres dans le foyer du café du théâtre, recyclé en salle de théâtre les dimanches et les lundis afin d’ouvrir ses portes à de jeunes troupes. Mais quel plaisir ! A ne pas rater !

Un immeuble habité que par des locataires féminines, autant dire un nid à potins… Amalia la prof de tennis, Birgit la femme au foyer parfaite, Monique la concierge qui voue sa vie à ses deux lapins Philippe et Mathilde et enfin Géraldine la militante des droits des animaux vivent sans embûches dans l’immeuble des Hortensia. Tout aurait pu continuer sans accros, mais c’était sans compter l’arrivée d’un homme dans l’immeuble. Michal Durand, à l’allure mystérieuse et au passé trouble se prépare à affronter cet armada de voisines curieuses et quelques peu envahissantes. Il semble maitriser la situation, jusqu’au moment de sa mort !

Le public est d’emblée mis à contribution par l’entrée en scène de Michal, qui lui donne pour mission d’ouvrir l’œil et d’enquêter sur les indices menant à la coupable de son meurtre. Alternant les parties jouées aux parties chantées avec brio, la compagnie du Scopitone nous présente un cocktail détonnant d’humour et de peps. Tant dans les paroles des chansons que dans l’interprétation donnée, on retrouve un grand professionnalisme qui transporte le public dans l’histoire et lui fait oublier qu’il est assis dans un foyer !

Une fois l’histoire bien embarquée et le moment du meurtre arrivé, le public a le choix de décider laquelle des quatre locataires sera la coupable et donc d’écrire lui-même la fin. Vote dynamique à main levée, le choix des suspects conduit la pièce à l’éventualité de présenter une toute autre fin chaque soir, selon le désir du public.

Saluons tout particulièrement le jeu de Gaëlle Swann, dans le rôle de Monique la concierge, qui rend hommage avec tellement d’ardeur à cette noble fonction.

Déborah Lo Mauro
A propos Déborah Lo Mauro 221 Articles
Journaliste

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.