Princesse Caraboo, la vraie fausse valeur des choses

princesse Caraboo

Scénario : Ozanam
Dessins : Julia Bax
Editions : Le Lombard
Sortie : 4 mars 216
Genre : Franco-belge, Aventure

Chère lectrice, cher lecteur,

Une fois n’est pas coutume, cet article va faire appel à ton sens de la déduction. J’espère que tu ne me décevras pas et que tu seras de taille à relever le challenge haut la main… Plein(e) d’entrain et d’une voix assurée, je t’entends déjà me questionner impatiemment : « c’est quoi, ton défi ? ».

Hé bien, pour commencer, je te propose une charade. « Juste une charade ? », tu me souffleras d’un ton où percera sans doute de la déception et une pointe d’ennui. Oui, une charade. Toute simple. Impossible de ne pas trouver sa réponse (ceci dit juste pour te mettre un peu plus de pression). Es-tu prêt(e) ? La voici donc :

Mon premier est une unité de mesure employée par les joailliers et bijoutiers ; mon second peut être employé pour désigner une partie d’un tout ; mon tout est le prénom de la princesse héroïne qui donne son titre à la BD.

Tu l’as trouvé ? « C’est d’une facilité enfantine…». Peut-être, mais tu n’en as pas moins de mérite. Carat-bout. Princesse Caraboo donc… Les mauvais joueurs m’opposeront qu’ils ne voient toujours pas l’intérêt de ce jeu de mots simplissime. J’y viens, car toute l’histoire se cristallise dans le titre.

En 1817, une femme débarque dans une résidence anglaise, sous les yeux étonnés de Mme Worrall et de son époux. La nouvelle arrivante est en effet accoutrée de manière très exotique et ses mœurs sont pour le moins… farfelues. S’agirait-il d’une princesse venue d’un pays lointain, comme le fantasme la maitresse des lieux ou, comme le pense le majordome, d’une affabulatrice ? Quelle est dont la valeur exacte de ce petit bout de pierre aux reflets javanais ? Véritable diamant ou contrefaçon ?

Tandis que des experts en linguistique et l’inspecteur Jim Darrow tentent de dénouer le mystère, on est progressivement amené à se demander si l’essentiel ne se trouve pas ailleurs. Car ce vrai-faux joyau, jouant de sa transparence et de ses diffractions, nous laisse voir au travers un monde différent, et n’est-ce pas là une valeur rare et peu commune ?

Une histoire pleine de charme, douce au regard et à la lecture et que la fin en rebond n’est pas parvenue à ternir. Le comportement extravagant de Caraboo te fera, cher/chère lecteur/lectrice, gentiment sourire par moments, et tu voudras en savoir plus sur cette soi-disant princesse.  Malheureusement, tu ne connaitras pas toute l’histoire de la demoiselle dans ce premier tome. Mais rassure-toi, dans le supplément, tu trouveras de quoi te consoler. Tu y découvriras ainsi que tout ceci est basé sur une histoire vraie et tu auras encore plus envie, comme moi, d’en lire la suite…

Nassima Cherke
A propos Nassima Cherke 42 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.