Portrait d’Ann Vandenplas : lier le métier de comédienne avec l’humour et la chanson, c’est dans mon axe !

(crédit photo : Philippe Beheydt)

L’autrice, chanteuse et comédienne Ann Vandenplas est actuellement à l’affiche de la pièce Le Dernier Casting qui fait suite au Cirque des Femmes. On peut également l’entendre avec les Girls Next Door dans le mini-album Freestyle dont est issu le clip Freestyle sexuel et sur les ondes radio dans l’émission Tendances Première. Une riche actualité qui donne au Suricate Magazine l’occasion de dresser le portrait cette artiste multi-talents qui creuse son sillon en-dehors des codes habituels de la comédie et de la chanson.


Votre duo les Girls Next Door (avec Evelyne Demaude) vient de sortir le clip désopilant Freestyle sexuel. D’où vous est venue l’idée de cette chanson et quel message souhaitez-vous faire passer ?

Avec les Girls Next Door, nous venons de sortir un EP [un mini-album] appelé Freestyle. Nous cherchons à détourner différents sujets avec humour comme par exemple Jean-Claude Van Damme ou nos deux villes de naissance méconnues, Neder et Malonne.

Pour le titre Freestyle sexuel, nous sommes parties d’un article de magazine répertoriant différents modes de sexualité avec un tas de définitions que nous ne connaissions pas. Nous nous sommes amusées de cette façon de tout nommer. Dans le clip, Evelyne joue la délurée qui m’initie, moi la blonde sage, de façon tour à tour maladroite et décalée.

Outre ce côté humoristique, nous sommes pour la liberté de la femme comme de l’homme dans le domaine de la sexualité. Nous défendons aussi le droit de ne pas être mis dans une case.

Quel retour du public recevez-vous pour la pièce Le dernier casting que vous avez co-écrit avec les Filles du Nord et dans laquelle vous jouez?

Avec ma co-autrice Micheline Mordenfeld, nous avons le plaisir de recevoir beaucoup de retours positifs du public sur notre travail fouillé d’écriture.

Les spectateurs ont bien perçu le caractère doux-amer de cette pièce et ont été profondément touchés par certaines scènes (par exemple sur la chanson de Cathy qui danse avec son bébé). La force de cette pièce est donc bien de lier des moments comiques à d’autres plus dramatiques.

On retrouve donc des chansons dans vos comédies et de la comédie dans vos chansons. Comment est-ce que ce lien entre théâtre et musique a évolué au fil de votre carrière ?  

Comme chanteuse, j’ai sorti un album de style jazzy-pop et donné des concerts avec un groupe il y a une quinzaine d’années. Ensuite, le titre en duo « Atomium » a très bien marché car il avait la singularité de mélanger chanson et comédie. Lier le métier de comédienne avec l’humour et la chanson, c’est dans mon axe ! L’écriture de la musique pour servir une pièce de théâtre est une suite logique de tout cela. Cependant, contrairement aux comédies musicales, ces morceaux pop ne sont pas seulement dans la dramaturgie mais peuvent vivre leur vie indépendamment de la pièce. Mêler chanson et comédie me permettent de bien développer les idées.

Que pouvez-vous nous dire sur le projet de pièce sur Bruxelles que vous écrivez actuellement?

Ce projet est en cours de développement car je viens de recevoir la confirmation d’un soutien financier.

Je raconte Bruxelles par le biais d’un frère et d’une sœur qui ont grandi séparément dans un quartier du nord pour l’un et du sud pour l’autre. Ils seront contraints de se réunir afin de régler les aspects pratiques liés à la maladie de leur père (comme vider la maison de ce dernier ou le placer dans un home). Chaque rendez-vous dans différents lieux de Bruxelles sera une occasion pour ce frère et cette sœur très différents de se retrouver.

A travers cela, je souhaite raconter Bruxelles et aborder des sujets importants tels que les différences de culture, l’enseignement et la politique. C’est une façon pour moi de rendre hommage à cette ville dans laquelle je suis née et j’ai toujours vécu et à laquelle je tiens.

Qu’est-ce que vous aimez partager dans vos chroniques  dans l’émission de Véronique Thyberghien “Tendances Première” sur la radio La Première?

J’ai eu beaucoup de chance de rencontrer Véronique car Tendance Première est vraiment le type d’émission dans lequel je souhaitais intervenir. J’aime le côté Télématin de l’émission qui propose une grande diversité de sujets sur un ton bienveillant. Le volet que j’anime dans la séquence « Inspiration » me permet de faire des chroniques culturelles en lien avec la société. J’ai une grande liberté dans le choix de mes sujets et j’ai pu traiter de l’écriture, de l’improvisation théâtrale et de l’importance des cafés-théâtres. Récemment j’ai fait une chronique sur une pièce de théâtre qui a des liens avec la société. C’est que du bonheur !

Les chroniques et l’ensemble des projets d’Ann Vandenplas se retrouvent sur son site www.annvandenplas.com
Le Dernier Casting se joue les 17 et 18 mai 2019 au théâtre Le fou rire 

Sophie Karides
A propos Sophie Karides 8 Articles
Chroniqueuse du Suricate Magazine