Nos pires voisins 2, on prend les mêmes et on recommence (en mieux)

bad neighbours 2 poster

Nos pires voisins 2

de Nicholas Stoller

Comédie

Avec Seth Rogen, Rose Byrne, Zac Efron, Chloë Grace Moretz

Sorti le 6 juillet 2016

Fais le bouffi-bouffon : Les blagues fusent, bonnes ou mauvaises, malignes ou vulgaires, elles font mouche !cinema 6cinema 10

Après avoir subi de nombreux déboires avec la confrérie étudiante qui avait élu domicile à côté de chez eux, Mac et Kelly Radner décident de déménager. Cela ne sera possible que si tout se passe bien sur une durée de 30 jours, période permettant aux futurs acheteurs de revenir sur leur décision. Le problème est que le voisinage va à nouveau s’animer, avec l’arrivée d’une sororité (le pendant féminin des fraternités), dont les membres sont bien décidée à vivre comme elles l’entendent.

Nos pires voisins 2 continue de développer les thèmes du premier épisode, se servant du conflit générationnel pour livrer un discours articulé autour de l’acceptation de sa propre condition, seul moyen de venir à bout d’un difficile passage à l’âge adulte. Cette continuité est due à Andrew Jay Cohen et Brendan O’Brien, déjà scénaristes du premier opus, qui rempilent à leur poste. Ils se voient néanmoins adjoindre cette fois-ci les services du réalisateur Nicholas Stoller, ainsi que de Seth Rogen et de son habituel complice, Evan Goldberg, ce qui explique sans doute le nombre accru de punchlines mémorables.

Si le principe de la guerre entre voisins reste inchangé, le film réussit cependant à égaler son modèle, voire même à le dépasser légèrement. En s’attardant cette fois sur trois groupes d’âges différents, Nos pires voisins 2 atténue l’effet de redite, et gagne également en profondeur, retrouvant le mélange entre humour régressif et tendresse qui faisait le sel de son prédécesseur. Il y était effectivement difficile de totalement détester les différents antagonistes aux personnages principaux, grâce à une caractérisation permettant de comprendre la motivation de chacun. Même constat ici. Aidé par la performance attachante de Chloë Grace Moretz, la sororité naissante, mue par des idéaux féministes, attire rapidement la sympathie. Cela enlève forcément de l’impact aux différentes confrontations présentées, mais permet également de suivre tout le long-métrage sans déplaisir.

Si le film peut sans problèmes se voir indépendamment, les fans de Nos pires voisins premier du nom seront sans aucun doute heureux d’en retrouver de nombreux personnages secondaires, qui voient chacun leur histoire évoluer, d’autant que la fin du long-métrage revêt des airs touchants de conclusion.

S’il est peut-être encore un peu tôt pour parler d’une possible suite, l’équipe ne s’est néanmoins pas gênée pour en imaginer une possible, profitant d’une publicité commune avec la série Fear the walking dead. Intitulé Neighbors 3: Zombies Rising, le spot, visible sur internet, présente, sur un peu plus d’une minute, une confrontation amusante entre Seth Rogen, Zach Efron et un zombie. De quoi faire envie.

Guillaume Limatola
A propos Guillaume Limatola 123 Articles
Journaliste - Responsable BD du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.