Les stars boudent, Snapchat s’effondre en bourse

Pour beaucoup, avoir un compte Facebook est déjà un grand pas en avant dans la modernité afin de ne pas être un has-been ou un yeuve relou. Si cela est partiellement vrai, sachez néanmoins que les réseaux sociaux préférés des jeunes aujourd’hui, ce sont Instagram et surtout Snapchat. Si le premier cité garde toujours la faveur des moins de 25 ans, le second devait, selon plusieurs estimations, gagner davantage de parts de marché dans le courant de l’année 2018. Sauf que le lifting imposé aux utilisateurs de Snapchat en février dernier pourrait bien lui être fatal.

La fusion des contenus provenant des amis et des annonceurs (autrefois séparés) a en effet fait grincer des dents. D’une part, plusieurs centaines de milliers d’utilisateurs du réseau social ont lancé une pétition pour le retour de l’ancienne interface. De l’autre, des stars influentes comme Rihanna ou Kylie Jenner ont fait part de leur mécontentement.

Début mars, suite à une publicité jugée dégradante pour sa personne, Rihanna avait encouragé ses fans à ne plus utiliser Snapchat, ce qui avait provoqué une chute boursière de l’action SnapInc, représentant près de 800 millions de dollars en valeur boursière. Peu après, un tweet de Kylie Jenner (petite soeur de Kim Kardashian) annonçant qu’elle n’utilisait plus son compte, provoquait une nouvelle onde de choc sur les marchés boursiers avec une chute de 6% de l’action, soit 1,3 milliard de dollars.

De là à faire de Snapchat un futur MySpace, il y a encore de la marge, mais force est de constater que les réseaux sociaux sont avant tout des colosses aux pieds d’argile.

Matthieu Matthys
A propos Matthieu Matthys 820 Articles
Directeur de publication - responsable cinéma et littérature du Suricate Magazine.