La maison de la Culture de Namur à l’heure du jazz

Depuis maintenant trois années,la programmation musicale, proposée par Philippe Mobers, incluait un concert de jazz manouche dans le cadre du festival des Djangofolllies plus un concert occasionnel.

Depuis la saison dernière, les choses ont déjà évolué puisque venait s’ajouter à ce premier festival, la  participation au Skoda Jazz Festival (rebaptisé aujourd’hui le Hello Jazz Festival) avec la présence de pointures internationales et le concert de Stéphane Belmondo/Jacky Terrassons précédé, en première partie,d’un groupe belge mené par Nicolas Kummert: The Drifters .

D’autres concerts étaient également organisés en collaboration avec Les Lundis d’Hortense et notamment le double concert de Raf De Backer Trio et du Toine Thys Trio. A cela, il faut ajouter un concert de Marc Lelangue pour les fêtes de la musique.

Mais cette saison 2015-2016 (toujours sous l’impulsion de Philippe Mobers mais aussi de Jean-Claude Laloux, fin connaisseur en la matière) fait à nouveau un grand pas en avant pour proposer encore plus de jazz et une programmation de grande qualité.

Outre le double concert de Laila Biali et Nathalie Loriers qui s’est déroulé le 20 novembre dernier dans le cadre du Hello Jazz Festival, la MCN vous propose le 30 janvier, un concert exceptionnel du guitariste manouche de classe mondiale Biréli Lagrène et de son alter ego Roby Lakatos au violon; ceci pour les Djangofolllies.

Le 5 février, ce sera un des tous grands chanteurs français qui viendra présenter ses plus grands succès teintés de jazz et de blues. En effet, Michel Jonasz et son complice de toujours Jean-Yves d’Angelo proposeront leur nouveau spectacle Piano/voix.

Mais une surprise de taille (et une grande nouveauté) va avoir lieu les vendredi15 et samedi 16 avril. Il s’agit du premier festival Jazz: Les Nights de la Province de Namur.

Pour cette première édition, la programmation se fera en étroite collaboration avec la complicité du célèbre saxophoniste Steve Houben qui en sera le parrain.

Le festival s’articulera autour de deux grandes soirées dédiées à la jeune génération montante ouverte aux métissages ainsi qu’aux artistes de renommée internationale.

Cette volonté de programmer plus de jazz est évidemment la bienvenue mais surtout prometteuse.

A vos agendas donc!

Pierre Gérard
A propos Pierre Gérard 65 Articles
Chroniqueur pour la partie du Suricate Magazine consacrée au Jazz

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.