Festival de Liège 2022 : un festival interroge le présent

Lire et dire le monde. 
Interroger le présent. 
Partager les points de vue aigus que posent les artistes sur notre temps.
Voilà l’ambition que se donne, inlassablement, le Festival de Liège au fil de ses éditions.

Le Festival de Liège est une biennale qui réunit à chacune de ses éditions plus de 15.000 spectateurs et a acquis aujourd’hui, au travers de ses collaborations avec de nombreux opérateurs dans le monde, une réputation qui dépasse largement nos frontières.

La prochaine édition du Festival de Liège (Festival International des arts de la scène) se tiendra du 5 au 26 février 2022. Biennal, le Festival s’est tenu pour la dernière fois en 2019. L’édition 2021 est passée sous le rouleau compresseur de la crise sanitaire. Ils doivent donc prendre leur bâton de pèlerin pour regagner leur public. L’édition 2022 sera donc celle de 2021 mais remaniée selon les agendas. Et pour reprendre le fil du temps et respecter le rythme, il y aura donc aussi une édition 2023.

Il propose une programmation singulière de théâtre, de danse et de musique venus des quatre coins de la planète et constitue à ce titre un véritable moment de découverte de cultures différentes, une réelle fenêtre largement ouverte sur le monde.

Quelques productions à découvrir à partir du 5 février :

Mirage (Un jour de fête) 

Après l’envoutant Dans l’engrenage presenté lors de l’édition 2019, la compagnie Dyptik, pilotée par Souhail Marchiche et Mehdi Meghari, revient avec sa nouvelle pièce chorégraphique pour huit danseurs. Le point de départ de cette création : le camp de réfugiés de Ballata à Napelouse en CisJordanie. Dans un environnement de barbelés et de tôles, les corps surgissent et, avec eux, la mémoire des danses traditionnelles qui les ont nourris.

Marche Salope 

De Céline Chariot : SlutWalk ou Marche des salopes, est une marche de protestation née en avril 2011 à Toronto au Canada après qu’un officier de police a déclaré : « Si vous voulez éviter de vous faire violer, il faut éviter de s’habiller comme une salope. »

Henrietta Lacks 

Par le Nowy Teatr et un mise en scène Anna Smolar : En 1951, Henrietta Lacks, une femme noire américaine, est soignée pour un cancer de l’utérus dans un hôpital de Baltimore. Durant son traitement, deux échantillons de ses cellules sont prélevés à son insu. Elle décède rapidement des suites de sa maladie et ne saura donc jamais que ces prélèvements ont permis la mise au point du vaccin contre la poliomyélite ainsi que la création des premières cellules humaines immortelles. Ses cinq enfants restés orphelins ignoreront longtemps les avantages médicaux mais aussi financiers qu’a pu apporter cette découverte.

Misericordia

C’est un conte contemporain : l’histoire d’Anna, Nuzza et Bettina, qui tricotent le jour et vendent leur corps la nuit, et d’Arturo, l’enfant orphelin – fils de leur amie défunte – qu’elles ont pris sous leur aile. Racontant la fragilité des femmes, leur solitude désespérée et sans limite, cette nouvelle création de la Sicilienne Emma Dante est aussi un hommage poignant à ces mêmes êtres, à leur capacité d’amour et de résistance.

Une journée d’étude

Le samedi 26 février dès 10h aura lieu une journée d’étude pour mettre en question, en réflexion, des situations, des pratiques, des fonctionnements, dans le but d’éveiller les consciences, de développer des compétences théoriques et pratiques pour aller vers une représentation égalitaire des femmes dans le secteur des arts de la scène en Fédération Wallonie-Bruxelles, tout en apportant un éclairage sur les questions intersectionnelles et le matrimoine.

Plus d’informations sur : https://www.festivaldeliege.be/

A propos Loïc Smars 421 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du Suricate Magazine