Fabrizio Graceffa : U-Turn

Après son premier album en quartet Stories (Mognomusic) sorti en 2010, le guitariste Fabrizio Graceffa nous présente  son nouveau CD intitulé U-TURN ( Challenge Records).

Pour celui-ci, il a enregistré avec son Fabrizio Graceffa Band composé d’un solide trio de souffleurs (Jean-Paul Estiévenart à la trompette, Nicolas Kummert au saxophone ténor, Edouard Wallyn au trombone) et d’une rythmique de haut vol en la présence de Teun Verbruggen à la batterie et de Boris Schmidt à la contrebasse. Jacques Pili apparaît également à la basse électrique sur trois plages.

Le guitariste propose exclusivement des compositions personnelles tantôt très accessibles tantôt plus complexes mais dans les deux cas, originales, variées et minutieusement élaborées.

On y retrouve des morceaux lents (Lupo, Trois fois rien), d’autres avec des changements de rythme étonnants (Self control); le dernier portant le titre de l’album étant le plus soutenu.

On peut également écouter des thèmes très mélodieux comme Milton’s dream, Néo ou encore Before you go.

En alternant guitares acoustique et électrique, Fabrizio Graceffa laisse beaucoup d’espace à tous ses musiciens. Les titres The old ship et 5.4 qui, en fait, forment un tout en attestent.

Sa musique est un vent de fraîcheur et de grande liberté avec ses subtiles improvisations mais aussi celles de chacun des cuivres avec qui le guitariste est constamment en dialogue.

Quel bonheur aussi quand les souffleurs sont rassemblés avec le soutien d’une rythmique imparable.

Indépendamment du très bel aspect musical de cet opus, celui-ci a aussi la particularité, c’est peu fréquent, de présenter des thèmes assez longs pour une durée totale proche de septante minutes. C’est dire aussi que, dans ce cas, quantité mais avant tout générosité naturelle peut rimer avec grande qualité.

Cet album pour le moins interpellant et très réussi mérite une écoute attentive et personnellement, je serais curieux de le voir présenté en concert.

Pierre Gérard
A propos Pierre Gérard 65 Articles
Chroniqueur pour la partie du Suricate Magazine consacrée au Jazz

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.