Europa – Unies dans l’oubli, un huis clos sous tension sur fond de terrorisme

Création collective de l’Ekwa Compagnie, mise en scène de Lucy Mattot, avec  Zoé Henne, Sarah Joseph, Laura Mann et Louise Wanlin. Du 7 au 24 novembre 2018 au Théâtre Les Riches Claires.

Lors d’une soirée alcoolisée entre copines, une information est partagée en masse sur les réseaux sociaux : un groupe terroriste a commis un attentat au Parlement Européen. Tous les parlementaires auraient été assassinés. La panique, l’incompréhension et les dissensions vont prendre le dessus pour dévoiler la vraie personnalité des jeunes femmes…

Dans ce huis clos passionnant qui allie danse et vidéo,  Europa – Unies dans l’oubli va traiter de façon brutale des dérives des réseaux sociaux et de la responsabilité de l’Europe dans la situation mondiale. Durant 1h20 sans entracte, le spectateur sera plongé dans les heures les plus sombres de quatre jeunes femmes hyperconnectées. Amies d’enfance et complices de toujours, elles doivent faire face ensemble à cette information inédite, qui ne cessera de gonfler leur paranoïa et de, inévitablement, mettre à mal leur amitié. Info ou intox ? Elles vont chacune exprimer leurs angoisses de manière différente, partager leurs convictions divergentes sur la réalité du monde et de son fonctionnement.

Œuvre pluridisciplinaire créée par les comédiennes du collectif féminin Ekwa, elles ont su troubler le spectateur et le mettre face à ses propres peurs. Tout au long de la pièce, celui-ci s’interroge sur sa façon de réagir s’il se retrouvait dans la peau des protagonistes. Dans un décor sobre sans aucun son ambiant durant les scènes parlées, la compagnie Ekwa a réussi le pari d’instaurer un climat anxiogène, uniquement dû au talent des comédiennes. Même si celles-ci brillent dans les moments de tension, les instants banals et les conversations de soirée manquent cruellement de réalisme et de naturel. Mais nous pouvons applaudir la mise en scène et l’écriture fluide du récit où l’absurde et le sarcasme sont habilement utilisés. Totalement intégrées dans l’histoire, les danses permettent au récit d’avancer, d’une façon singulière et originale tandis que les clips, brillamment réalisés, serviront de parenthèses éducatives sur le colonialisme et le capitalisme.

Europa-Unies dans l’oubli, pièce volontairement engagée (et eurosceptique ?) est truffée de dilemmes qui résonnent en nous. Avec un final à couper le souffle, on en ressort bouleversé.

Uyen Vu
A propos Uyen Vu 51 Articles
Journaliste du Suricate Magazine