Don Vega, une vision sombre et réaliste du mythe de Zorro

Scénario : Pierre Alary
Dessin : Pierre Alary
Éditeur : Dargaud
Sortie : 02 octobre 2020
Genre : Action, aventure

Inspiré du personnage créé par Johnston McCulley, le Don Vega de Pierre Alary s’inscrit clairement dans une vision plus sombre et réaliste du personnage, loin des souvenirs qu’on put laisser dans l’imaginaire collectif la série télévisée produite par Walt Disney en 1957. En effet, créé en 1919, le personnage de Zorro a inspiré de nombreux romans, bandes dessinées, films, séries télévisées, dessins animés, qui, de par leur approche grand public, n’ont gardé que l’image du justicier en laissant très souvent de côté les aspects plus sombres de la réalité dans laquelle évoluait le personnage de Don Vega.

Madrid, 1848. Don Vega, héritier d’une riche famille californienne, reçoit une lettre lui annonçant le décès de ses parents. L’auteur du courrier, le père Delgado, l’incite à rentrer « dans les plus brefs délais ». À son retour, Don Vega découvre que Gomez, un ancien général tente de mettre la Californie en coupe réglée en rachetant des terrains à bas prix afin de les revendre plus cher. Mais, loin de plier, les paysans locaux utilisent un symbole puissant pour tenter de lutter contre la tyrannie – une cagoule noire et un nom, celui d’el Zorro, un mythe populaire local.

Un western réaliste

Ces dernières années, que ce soit au cinéma avec le Batman de Christopher Nolan ou en bandes dessinées avec la réinterprétation de légendes comme celles très récemment du Marsupilami ou de Lucky Luke, les auteurs ont pris le parti d’ancrer leur récit dans le monde réel, proposant un univers beaucoup plus sombre et réaliste que leurs prédécesseurs. Suivant cette tendance, Pierre Alary nous propose un western qui reprend de nombreux codes du cinéma, tant au niveau des plans utilisés, en variant les points de vue, que du rappel historique en début d’album. Cela donne une histoire agréable à suivre, dans laquelle on ne s’ennuie pas une seconde, et qui promet un final grandiose.

Don Vega est une agréable surprise qui revisite le mythe de Zorro et qui plaira à tous ceux qui s’intéresse aux racines de l’œuvre originale. Loin du personnage ludique et enjoué des studios Disney, Don Vega évolue dans le véritable Far West, celui des faibles contre les puissants, de la dureté des conditions de vie et d’un monde où la loi est souvent absente.

A propos Vincent Penninckx 207 Articles
Journaliste - Responsable BD du Suricate Magazine