Des employés du groupe Hachette manifestent contre la publication des mémoires de Woody Allen

Dans le contexte actuel, impossible pour le milieu culturel de passer à côté des innombrables scandales sexuels qui ternissent l’image de bon nombre de figures emblématiques de la profession, en particulier dans le cinéma. Alors que le puissant producteur hollywoodien Harvey Weinstein connaîtra le verdict de son procès le 11 mars et que Roman Polanski est plus que jamais au centre d’une polémique qui divise le monde du septième art, le nom de Woody Allen fait à nouveau les gros titres des journaux outre-Atlantique.

Jeudi, une manifestation de plusieurs dizaines d’employés du groupe Hachette a eu lieu devant les bureaux de la filiale new-yorkaise. En cause, la publication de l’autobiographie « Apropos of Nothing » du célèbre réalisateur américain, accusé d’agression sexuelle sur sa fille adoptive, Dylan Farrow, mineure au moment des faits. Une action qui intervient alors que Ronan Farrow, le fils de Woody Allen, a lui-même dénoncé la publication de l’ouvrage prévue pour le 7 avril prochain.

Il y a peu, Ronan Farrow avait annoncé ne plus vouloir travailler avec le groupe Hachette, dont l’une des filiales (Little, Brown and Company) avait publié le livre Catch and Kill, dédié à l’affaire Weinstein.

En France et en Belgique, l’ouvrage sera publié chez Stock le 29 avril avec pour titre « Soit dit en passant ».

Matthieu Matthys
A propos Matthieu Matthys 863 Articles
Directeur de publication - responsable cinéma et littérature du Suricate Magazine.