« Des chrysanthèmes jaunes », portrait d’une génération désenchantée

Titre : Des chrysanthèmes jaunes
Auteur : Rafael Reig
Editions : Métailié
Date de parution : 11 février 2021
Genre : Roman

Roman d’apprentissage autant que récit sur l’évolution d’une société, Des chrysanthèmes jaunes est un magnifique ouvrage de Rafael Reig, un de ceux qui vous fait autant rire que réfléchir, une merveilleuse plongée dans l’enfance.

Gouvernée par la main ferme des bonnes sœurs, l’enfance de Pedrito n’a pas été facile et l’adulte qu’il est devenu n’arrive pas à s’en défaire. Pourtant, c’est à ce moment-là qu’il rencontre ses meilleurs amis, Escurín, avec ses yeux de garçon de café portugais, et Pardeza, démocrate en devenir qui penche autant à gauche qu’à droite, ainsi que Mercedes, l’amour de sa vie, hautaine, légèrement exhibitionniste et à peine au courant de l’existence de Pedrito. Et lorsque sa vie sera à nouveau bouleversée par l’apparition de ses grands-parents qui le sortent de l’orphelinat pour lui offrir un « Grand Avenir » au beau milieu de la petite-bourgeoisie madrilène, c’est toujours vers ses anciens amis que ses pensées se porteront.

Des chrysanthèmes jaunes présentent plusieurs niveaux de lecture, ce qui en fait un roman que l’on peut relire facilement. Si pour certains l’œuvre ne traite que du passage de l’adolescence à l’âge adulte, avec une emphase marquée sur les questions liées à la sexualité et les blagues de potache y afférent, pour d’autres, le roman traite de questions plus existentielles. Ainsi, à la lecture de cet ouvrage, on peut se demander si la vie réelle ne s’arrête pas à l’enfance, le monde des adultes n’étant qu’un lent déclin, une vaine tentative pour ressentir les émotions perdues de l’enfance ? Le fait que le narrateur soit en permanence rattrapé par son passé ne signifie-t-il pas qu’il joue dans la même pièce depuis son passage à l’âge adulte ?

Peu importe le point de vue que les lecteurs adopteront, ils seront certainement conquis par Des chrysanthèmes jaunes, un livre très agréable à lire et que l’on ne peut que conseiller.

A propos Vincent Penninckx 264 Articles
Journaliste - Responsable BD du Suricate Magazine