Darius, Stan et Gabriel contre le monde méchant

Aux Halles de Schaerbeek, dès mardi, vous pourrez découvrir la nouvelle création de Claude Schmitz. Darius, Stan et Gabriel contre le monde méchant explore les crises du monde européen contemporain à travers trois personnages à la limite de la société. Sur un ton drôle et spontané, la pièce critique doucement, sans trop le dire, sur un certain état du monde contemporain et notre regard sur le monde extérieur. Pour ce faire, Claude Schmitz a, comme à son habitude, choisi de créer un spectacle en mêlant comédiens professionnels avec des comédiens issus d’horizons totalement différents. En travaillant le texte avec ces professionnels et non-professionnels, il arrive à trouver un ton juste et adapté à ses personnages.

Composé de trois parties, dont un moyen-métrage, Darius, Stan et Gabriel contre le monde méchant part d’un appartement précaire à Bruxelles pour explorer un espace onirique qui pourrait très bien être un dessous de pont d’autoroute qu’une grotte au centre de la terre. Claude Schmitz explore ainsi le théâtre classique pour après le confronter à ses limites et en extraire ses spécificités.

Mais ce qui intéresse le plus dans la pièce, c’est de voir où l’homme peut arriver quand il est, comme souvent, poussé dans ses derniers retranchements et qu’il ne lui reste plus vraiment de choix.

A découvrir du 10 au 14 novembre au Halles de Schaerbeek (au tarif de 5 € pour les étudiants du supérieur artistique).

Mathieu Pereira
A propos Mathieu Pereira 121 Articles
Journaliste

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.