Cavalera Conspiracy : Pandemonium

Si vous êtes de cette génération qui a écouté Sepultura à la grande époque de Chaos A.D. dans les années 90, vous faites certainement partie de ces fans heureux de revoir les frères Cavalera à nouveau réunis sur scène avec leur groupe Cavalera Conspiracy.
Depuis leur réconciliation en 2007, Max et Igor Cavalera ont fait le bonheur de leurs fans avec deux albums fort bien accueillis et des tournées dignes de la grande époque.
On se souvient que depuis son départ de Sepultura, Max Cavalera n’avait plus vraiment la flamme et cela s’en ressentait autant sur ses compositions au sein de Soulfly que de ses prestations live qui semblaient de plus en plus bâclées.

Cette réconciliation  arriva donc au bon moment et remit Max dans le droit chemin. Accompagnés du guitariste Marc Rizzo (Soulfly) et du bassiste Nate Newton, Max et Igor Cavalera nous reviennent avec Pandemonium, leur troisième album.

Dans l’interview qu’il nous avait accordé (à lire en cliquant ici), Max Cavalera nous parlait de ce disque comme un aboutissement. Cet album, selon lui, est le plus puissant qu’il ait fait. Et l’on peut dire que le pari est réussi lorsqu’on se penche sur ce Pandemonium.

max3

Max nous sert des riffs redoutables et un chant guttural du plus bel effet. Igor, quant à lui martèle ses fûts avec acharnement à un rythme soutenu tout au long de l’album. Et c’est sans doute cela qui caractérise ce disque, cette puissance constante et ce rythme qui ne ralenti jamais.

On peut peser le pour et le contre dans cette suite de douze titres tous aussi brutes les uns que les autres. Certes, les Cavalera ne font pas dans la dentelle, mais au fond, on en attend pas moins de leur part.

Pandemonium devrait donc satisfaire aux attentes des fans sans pour autant révolutionner quoi que ce soit musicalement.

Christophe Pauly
A propos Christophe Pauly 485 Articles
Journaliste et photographe du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.